ECONOMIESOCIETE

[Cotisations Sociales] La CNPS scelle la Communauté Urbaine d’Ebolowa pour 250 millions de FCFA d’impayés

Le Mairie de la ville d’Ebolowa, Daniel Edjo’o, a été sommé de payer cette somme, représentant plusieurs années d’impayés de cotisations sociales des employés, nous renseigne nos confrères d’ECOMATIN.

Lire aussi: Refus de revaloriser les pensions retraites: 11 syndicats dénoncent le Dg de la CNPS

Mardi 21 juin 2022, le bureau du maire de la ville d’Ebolowa a été scellé par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps). Cette structure étatique chargée d’assurer le service des prestations aux travailleurs assurés, réclame à cette municipalité le paiement des arriérés de cotisations sociales d’un montant de 250 millions de FCFA. Ladite dette remonte aux années 2000. L’exécutif de la mairie était alors dirigé par Joseph Blaise Abolo Abolo.Daniel Edjo’o, l’actuel chef de la commune, a tout de même reconnu cette dette, et s’est engagé à la régler, afin que les choses reviennent dans l’ordre au sein de cette entité décentralisée qu’il dirige depuis 2020. En dehors du bureau du maire, plusieurs services ont également été scellés par la Cnps. Selon une source crédible, seuls les services du courrier, des finances, de la comptabilité etc. ont été exemptés de cette mesure drastique.

La même source indique que des négociations sont en cours entre les deux parties. Un moratoire va être accordé dans les heures ou les jours qui suivent à la Commune, qui en a fait la demande. Cependant, d’après Augustin Tamba, maire de la commune de Yaoundé 7, il ne s’agit que d’un coup d’épée dans l’eau. «Ces moratoires ne peuvent pas être respectés en l’état actuel des choses. Il faut changer le fond des conventions parce qu’aucune mairie n’a des ressources mensuelles ». a-t-il déclaré en mai dernier, après que la commune que dirige ce dernier, ait été mise sous scellé par la Cnps, qui lui réclamait 106 millions de FCFA.

Ces descentes musclées que mène la Cnps depuis quelques semaines sur le terrain, s’inscrivent dans le cadre d’une vaste opération de recouvrement forcé des cotisations sociales des personnels des entreprises publiques, parapubliques et privées. Elle a été lancée depuis le mois de mai. Jusqu’ici, plus de 30 communes ont déjà été scellées. Pourtant, le 3 août 2021, l’institution dirigée par Jean Noel Mekoulou Mvondo a annoncé l. A cette occasion, elle a invité les employeurs ou toutes autres personnes qui seraient débitrices de l’établissement public à se rapprocher de ses services, pour régulariser leurs cotisations sociales. Jean Noel Mekoulou Mvondo indiquait alors que plus de 23000 structures sont concernées, soit un montant de 150 milliards de F.

Source: ECOMATIN 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!