ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

[Région de l’Est] L’Axe Mandjou-Akokan en attente de réception

Section de l’itinéraire Mandjou-Akokan-Batouri, la route Mandjou-Akokan a fait peau neuve. En effet, les travaux sont totalement achevés sur l’ensemble des 45 kms qui constituent cette route construite avec les ressources internes dans la région de l’Est.

Lire aussi: [Région de l’Est] Évaluation des projets routiers

Dans sa description, le projet comprend des travaux préparatoires, des travaux de terrassements généraux (déblais, remblais, purges); la construction de 48 ouvrages hydrauliques ; des travaux de construction d’une chaussée présentant les caractéristiques suivantes : une couche de fondation en graveleux latéritique, une couche de fondation en béton de sol, une couche de base en 0/31.5, un enduit superficiel type bicouche et une couche de roulement et des travaux et équipements de sécurité. Depuis quelques semaines, le taux de réalisation des travaux affiche 100% pour une consommation des délais du même pourcentage.

Lire aussi: [Région de l’Est] Abus au sein de la Territoriale: Le Préfet de Batouri fixe des contributions obligatoires aux Maires!

Ce niveau d’exécution se traduit par l’achèvement des travaux préparatoires à savoir le nettoyage et le débroussaillage sur l’emprise des travaux y compris l’abattage des arbres ; les terrassements ; la mise en forme de la plateforme ; les travaux de chaussée ; les travaux d’assainissement (fossés bétonnés ; buses en béton et dalots) entre autres, effectués sur 45 km. Le projet a permis de construire une route de 7 m de largeur, comportant une couche de roulement de 7m en rase campagne et 12m en zone urbaine de Mandjou à Bertoua, avec une largeur des accotements de 1,50m en rase campagne et 2m en agglomération.

Lire aussi: [Gestion des Bacs de Franchissement] Le MINTP met en place un séminaire de formation

La construction de la route Mandjou-Akokan a pour objectif de développer le secteur des transports en général, d’améliorer le niveau de service de la liaison Mandjou-Akokan, de booster le développement socio-économique de la zone d’intervention du projet, de faciliter l’accès des populations riveraines aux services éducatifs et sanitaires, d’accélérer le désenclavement du bassin agricole de la ville de Batouri et ses environs ainsi qu’améliorer les conditions de vie des populations vivant dans les localités avoisinantes. En marge de ce projet, plusieurs aménagements connexes ont été réalisés, notamment la construction de 12 forages, 04 salles de classe équipées de tables bancs, 01 abattoir, 09 aires de séchage de produits agricoles, 05 hangars communautaires et 12 aires de jeux).

Les travaux ont été réalisés par une entreprise camerounaise, MAG SARL, pour un montant de 29 027 005 336 FCFA TTC, sous le contrôle et la surveillance techniques du groupement SCET TUNISIE/INFRASOL, pour un coût de 2 209 243 627 FCFA TTC. Si plusieurs décomptes ont été payés, plusieurs restent en attente de payement. Les impayés de l’entreprise sont chiffrés à 6 282 729 909 FCFA TTC et ceux de la Mission de contrôle à 227 263 590 FCFA TTC.

Source: CELCOM MINTP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!