INTERNATIONALPOLITIQUESOCIETE

[Lutte contre le SIDA] Le Virologue camerounais John Nkengasong nommé par Joe Bien!

Le virologue camerounais John Nkengasong, confirmé vendredi 6 Mai 2022 par le Sénat américain au poste de Coordinateur mondial de la lutte contre le VIH/sida. Une confirmation qui intervient après la nomination de Joe Biden. Il était jusque là, Directeur du Centre de l’Union Africaine pour le contrôle & prévention des maladies avec poste en Éthiopie.

Il a auparavant travaillé à l’Organisation mondiale de la santé et aux Centers for Disease Control and Prevention. Pendant la pandémie de COVID-19 , Nkengasong a été nommé envoyé spécial de l’OMS pour l’Afrique. Ce 6 mai 2022, le Sénat américain a confirmé sa nomination à la tête du programme de santé publique des États-Unis, visant à lutter contre le sida dans les pays étrangers.

Qui est John Nkengasong? 

Nkengasong vient du Cameroun, et Né à Douala. Il s’est intéressé à la biologie, à la chimie et aux mathématiques alors qu’il était au lycée. Nkengasong a obtenu son diplôme de premier cycle à l’ Université de Yaoundé I. Au cours de son diplôme de premier cycle, il a rencontré Peter Piot, qui l’a encouragé à visiter Anvers en tant qu’étudiant diplômé en virologie. Il a fini par étudier les sciences biomédicales à l’ Institut de Médecine Tropicale d’Anvers. Après avoir terminé son deuxième diplôme, il a déménagé à la Vrije Universiteit Brussel , où il a obtenu une maîtrise en sciences médicales.

Après avoir obtenu sa maîtrise, Nkengasong a rejoint le groupe de recherche de Guido van der Groen et Piot. Sa recherche doctorale a été la première à caractériser tous les sous-types génétiques du VIH en Afrique. Il a accompli plus tard une qualification de gestion à John F. Kennedy School of Government.

En 1993, Nkengasong a rejoint l’ Organisation mondiale de la santé , où il a occupé le poste de chef du service de virologie. Il était basé au Centre Collaborateur pour le Diagnostic du VIH/SIDA à l’ Institut de Médecine Tropicale d’Anvers. Il a travaillé sur le diagnostic, la pathogenèse et la résistance aux médicaments du VIH/SIDA.

Après quelques années, Nkengasong a déménagé aux Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis où il a travaillé comme chef de virologie à Abidjan. En préparation pour ce travail, il a été formé à Berkeley dans le cadre du Centre international John E. Fogarty. Nkengasong a travaillé aux côtés de Mike Hendry, qui dirigeait le programme de diagnostic du VIH au California State Laboratory.

En 2011, Nkengasong a contribué à la création de la Société africaine de médecine de laboratoire (ASLM). L’ASLM cherche à soutenir les chercheurs africains dans le développement de leurs capacités de médecine de laboratoire et de leur capacité à soigner les patients.

CDC Afrique, 2016-2021

En 2016, Nkengasong a rejoint les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies , où il a été nommé premier directeur. Au CDC Afrique, Nkengasong supervise les réseaux régionaux intégrés de surveillance et de laboratoire (RISLNET). Il pense que pour contrôler les maladies infectieuses en Afrique, il est essentiel de responsabiliser les dirigeants locaux.

Pendant la pandémie de COVID-19, Nkengasong a été nommé envoyé spécial auprès du directeur général de l’ Organisation mondiale de la santé. À ce titre, il était chargé d’amplifier les messages du directeur général ainsi que de fournir des conseils stratégiques sur la préparation. Nkengasong a dirigé la réponse de l’Afrique à la maladie à coronavirus , y compris la formation d’une équipe de jeunes intervenants ; la main- d’œuvre africaine des bénévoles de la santé. La protection de la population africaine contre la maladie à coronavirus est compliquée par des défis tels que les difficultés de dépistage dans les régions touchées par les conflits et les problèmes de distanciation sociale dans les bidonvilles urbains.

Lors des préparatifs du Sommet mondial sur la santé organisé par la Commission européenne et le G20 en mai 2021, Nkengasong a coprésidé le groupe scientifique de haut niveau de l’événement.

Ses rapports avec l’Administration Biden

Le 27 septembre 2021, le président Joe Biden a nommé Nkengasong au poste d’ambassadeur itinérant pour la diplomatie mondiale en matière de santé et coordinateur mondial de la lutte contre le sida au Département d’État . La nomination initiale de Nkengasong a expiré à la fin de l’année et a été renvoyée au président Biden le 3 janvier 2022.

Le président Biden a rejeté sa nomination le lendemain. La commission sénatoriale des relations étrangères a tenu des audiences concernant la nomination de Nkengasong le 15 mars 2022.  Sa nomination est en attente devant la commission. En mai 2022, le Sénat américain a confirmé sa nomination à la tête du programme de santé publique des États-Unis, visant à lutter contre le sida dans les pays étrangers. En mai 2022, le Sénat américain a confirmé sa nomination à la tête du programme de santé publique des États-Unis, visant à lutter contre le sida dans les pays étrangers.

 

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!