SPORT

[Opinion]  » Depuis des semaines, nous assistons à un harcèlement sous la forme d’un dénigrement à jet continu avec pour but d’empêcher à tout prix la réussite du projet de Samuel Eto’o décliné devant la nation » Dr Nde SOB NGUI

Opinion

 

Par le Dr Nde Sob Ngui

LA NEBULEUSE QUI VEUT DESTABILISER LA FECAFOOT?

Face à l’entreprise de déstabilisation orchestrée par certains hauts-commis de l’Etat contre elle, devant le pays tout entier, je demande à l’exécutif de la Fédération camerounaise de football de garder son sang-froid. Nous avons un pays à construire. Ceux qui n’ont que des intérêts personnels et égoïstes à préserver nous retarderont peut-être mais jamais ils n’empêcheront notre pays de réaliser sa destinée.

A ces compatriotes haineux et aigris qui se laissent dominer par leurs mauvais sentiments, ils périront de leur propre venin.

Depuis des semaines, nous assistons à un harcèlement sous la forme d’un dénigrement à jet continu avec pour but d’empêcher à tout prix la réussite du projet de Samuel Eto’o décliné devant la nation toute entière.

Nous assistons à un déni de démocratie. Comment nommer autrement le fait de ne pas accepter la défaite électorale d’une équipe sortante ?

Entendons-nous bien : il ne s’agit pas ici de Seidou Mbomba Njoya, camerounais de noble extraction, qui a reconnu sa défaite et n’entreprend rien qui nuise à la fédération qu’il a dirigée.

Il s’agit d’une nébuleuse dont on a du mal à percevoir les objectifs si ce n’est d’empêcher tout ce qui se fait pour relever le football de notre pays, ce sport-roi qui est au creux de la vague depuis plus d’une décennie.

Ils ont missionné GUIBAI GATAMA pour tuer ce mandat de l’intérieur. Il a été suspendu. A grand renfort de publicité, il a déposé des recours devant les instances compétentes. Depuis que ses recours ont été rejetés, silence radio.

Ils rémunèrent un personnage exerçant au Quotidien Le Jour, Adolarc Lamissia, devenu un robinet de fake news. Un jour ce « journaliste » annonce comme imminente l’annulation de l’élection de Samuel Eto’o à la présidence de notre fédération. Ce « journaliste » développe de nouvelles compétences, celles de lire des jugements qui ne sont pas encore rendus. Le lendemain il reprend, sans vérification aucune, l’infox selon laquelle la CAF a transféré à une entreprise de la place de l’argent qui était destiné à la fédération ( j’ai personnellement appelé la fédération et j’ai eu la preuve que c’est une INTOX. Et j’ai reçu le document prouvant le virement en totalité à la Fecafoot venant de la CAF).

Lire aussi: [Football] La FECAFOOT entérine les nouvelles dispositions destinés aux Championnats

Ce n’est donc plus un journaliste, c’est un mythomane. Mais pourquoi s’arrêter quand on est sûr de l’impunité ? Il fait ce qu’il veut. Notre pays est devenu ainsi.

A sa décharge, cet homme manifestement perturbé. Nous devrions le plaindre au lieu de la blâmer. Lui qui est alimenté par des personnels déloyaux à l’égard de l’entité qui les emploie. D’ailleurs, Lamissia n’est pas le seul à faire des cauchemars à cause de la Fecafoot. Il en est de même de certains anciens salariés dont le contrat de travail a été rompu. Ils s’acharnent comme si la Fédération était la plantation de leurs parents. Je leur conseille de trouver du travail. Loin du football auquel ils ont suffisamment nui.

Lire aussi : Session Extraordinaire de l’Assemblée Générale FECAFOOT : 5 actes majeurs pour la continuité de la réforme du football camerounais

Dr Sob Ngui

Observateur averti depuis la Belgique.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!