CULTURESOCIETE

[Vie des Médias au Cameroun] Yolande Bodiong envisage la fermeture de SUN+TV

La promotrice de la chaîne de divertissement basée à Douala créée en 2019 et productrice audiovisuelle, a annoncé dans un direct Facebook le 8 mars 2022 complètement remontée, la fermeture de la boîte médiatique camerounaise. Les raisons principales évoquées sont les coûts énormes en termes de production de contenus audiovisuels, les préjugés sexistes dont elle a été victime en tant que femme Entrepreuneure, l’absence de soutiens financiers venant des banques, et les contingences de fonctionnement interne entre autres. C’est une Yolande Bodiong révoltée qui s’est adressée aux camerounais sans langue de bois. 

En marge de la Journée internationale de la Femme, Yolande Bodiong a fait une terrible annonce, qui scellera le destin de ses employés, et cela à contre-coeur. Elle est revenue sur les émissions « Sacré Parent » qui lui a coûté 800.000 FCFA à 2 millions par Édition (60 épisodes de 52 minutes chacune), 1 million de FCFA pour « Katapult » par épisode (une vingtaine produites) entre autres, vendus à Canal 2 et à la CRTV qui l’a finalement payée deux ans plus tôt après l’introduction de ses dossiers comme Producteur externe lors d’Appel d’Offres. C’est après le recouvrement de ces créances, près de 100 millions de FCFA mis en banque qu’elle décide de lancer SUN+TV et de l’inscrire sur le satellite en 2020. « Je n’ai pas eu besoin de faire la promotion canapé parce que pour la plupart des hommes, la femme ne peut pas réfléchir avec son cerveau, mais plutôt avec ses fesses!  » Dit-elle très remontée.

 

À ces contingences, s’ajoute le manque de soutiens financiers des banques (Banque des PME comprise), « le manque de volonté et de resultats des employés qui veulent gagner un salaire sans travailler comme il se doit « . À cela, elle additionne l’urgence de repenser la répartition des richesses en interpellant les décideurs camerounais, des problèmes qui poussent les compatriotes à s’expatrier, parce que on ne leur donne pas leur chance. Les combats sans valeur autour du pagne du 8 mars, le manque de soutien de la communauté numérique envers son projet sont autant de frustrations décriées dans son direct, avant de terminer par un plaidoyer d’usage.

 

 

Qui est Yolande Bodiong ?

 

L’animatrice et femme d’affaire a écrit de belles pages de l’histoire des médias au Cameroun, 12 ans après avoir démarré dans la production audiovisuelle.

 

Passée à la Camair comme Hôtesse dès 1996, Bodiong Okodombé Yolande Dorothée de son vrai nom, était déjà une passionnée de l’art audiovisuel. Et c’est grâce à une rencontre en 2000 avec l’animateur français Jean Luc Delarue, qu’elle a définitivement choisi ce couloir. « Tout se déclenche en 2000 quand je rencontre Jean Luc Delarue à l’aéroport de Roissy Charles De gaulle et qu’il me donne ce numéro de téléphone qui scellera mon mariage avec l’audio – visuel. Ce numéro qu’il m’avait donné était celui d’un membre de réservoir prod, sa maison de production, et qui m’avait ouvert les portes des coulisses. C’est à partir de ce moment que le virus de la production audiovisuelle m’a mordue. Désormais tous mes séjours sur Paris étaient des occasions de passer mes journées sur les plateaux de tv à saint Denis », confie-t-elle en 2019 au magazine Nyanga.

Lire aussi: Mœurs: Accusée d’avoir réalisé une sextape avec Motaze Louis Paul, Yolande Bodiong se défend!

Entre 2000 et 2008, elle s’est donnée le temps de bien penser à quelques productions. Son premier projet télé sera « Engrenage », un programme qui présentait de manière décalée des personnes au destin exceptionnel. Ce programme séduit Canal 2 international et en coproduction, il est réalisé et diffusé sur la chaîne jusqu’en fin 2010.

 

En 2011, Yolande Bodiong et son époux décident de mettre sur pied Maraboo. Une Maison de production audiovisuelle spécialisée dans la communication audiovisuelle et les relations publiques : Maraboo va produire des contenus comme K’tapult, Sacrés Parents, 8 pour un défi, On Rezap, 90mn pour gagner… Elle va louer ses studios aux producteurs externes et accompagne les entreprises dans le conseil. « Si je n’avais pas eu mon mari à mes côtés, je n’y serais jamais arrivée. Il est d’un grand soutien quand on sait que chez nous une femme ne peut pas réussir dans un projet sans mettre son corps à contribution. Je lui en suis indéfiniment reconnaissante » déclare-t-elle au même magazine.

 

En Aout 2019 apparait Sun Plus TV une web télé 100% divertissement et diffusé exclusivement sur le web.

Lire aussi: [Médias] Yolande Bodiong recadre Martin Camus Mimb au sujet du mariage de Coco Émilia

Près d’un an après l’animatrice et femme d’affaire a décidé de basculer sur Satellite. Sun Plus Tv est une chaîne 100% divertissement disponible sur le bouquet free africa

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!