ECONOMIETOURISME

[Nationale Numéro 15] Tibati & Yoko dévoilent leurs nouveaux atouts

La construction de la Route Nationale 15 n’est pas encore achevée que l’on voit déjà les retombées du développement à travers la route. En effet, l’aménagement des voiries dont bénéficie les villes de Yoko et Tibati, a changé progressivement la configuration de ces villes.

Lire aussi: [Gestion des Bacs de Franchissement] Le MINTP met en place un séminaire de formation

L’usager qui arrive aujourd’hui dans la ville de Yoko est tout de suite frappé par le nouveau visage que présente cette agglomération. Les travaux d’aménagement de la voirie de la ville sont en train de s’achever. Ils s’exécutent à la suite des travaux de bitumage achevés de la section Yoko – Léna et consistent à l’aménagement de 2,5 km de voirie aux abords de l’hôtel de ville de Yoko et de 5,6 km de voirie de la voirie de Yoko, soit un total de 8,1 km. A ce jour, l’avancement des travaux se situe à 80,61% pour une consommation des délais de 97,65%. La chaussée présente une plate-forme de 10 m, avec des accotements de 1,5 m de part et d’autre. Dans la ville, on circule aisément sur une voie aménagée en bicouche et l’accès aux services publics et services sociaux est désormais facilité par les travaux en cours d’achèvement. Les riverains abordés décrivent la ville de Yoko comme une ville coloniale qui vient retrouver ses lettres de noblesse, plusieurs dizaines d’années après. Ils se félicitent en outre de ce qu’une fois la construction de la Nationale 15 sera achevée, Yoko deviendra un grand centre de transit pour les usagers et camionneurs. Les activités socio-économiques développées dans la ville sont entre autres la chasse, l’agriculture et la pêche. On note tout de même que la ville sert de transit pour les entreprises d’exploitation forestière.

 

Autre lieu, Tibati: « les travaux connexes pour la construction d’environ 9 km de la voirie urbaine sont quasiment achevés dans la ville de Tibati. « La capitale de mon lamidat se métamorphose au jour le jour et cette ville historique est en passe de mériter son nom affecteux de « la perle de la savane » précise le lamido de Tibati. La ville connaît elle aussi une métamorphose remarquable, km de voirie aménagés, l’éclairage public dans les artères de la ville, l’aménagement de giratoires dans la ville entre autres. Le nombre de boutiques et lieux de foisonnement des populations autour des activités commerciales nous montrent que le développement a vraiment suivi. Le nombre d’échoppes est impressionnant dans la ville de Tibati; quelques commerçants rencontrés déclarent que les affaires prennent du sens et la demande se fait croissante. Les populations vivent d’agriculture, de pêche, d’élevage et de vente de bovins et caprins et de commerce. Plusieurs ressortissants de la ville ont été employés dans le projet et ont généré directement des ressources au bénéfice de leurs familles respectives. Plusieurs marchés à bétail ont été construits pour booster les activités d’élevage, des hangars de marchés, des centres de santé et des magasins agricoles, ont en outre été aménagés. Le projet prévoyait au départ, l’aménagement de 6,5 km de voirie dans la ville de Tibati. Au final, 9,18 km ont été réalisés et en béton bitumineux! Une aubaine, peut-on penser, mais davantage de la volonté d’aller vers du définitif. Au sujet de l’éclairage public dans la ville de Tibati, le Lamido affirme que « l’éclairage solaire est bien adapté à notre contexte et s’avère concluant. Je ne taris pas de remerciements envers le gouvernement de la République, ses partenaires multilatéraux, les entreprises adjudicataires des marchés, qui ont œuvré pour la concrétisation du projet. En attendant,  » la perle de la savane », capitale de mon lamidat, est devenue une ville-lumière! ». L’encadrement des jeunes particulièrement, aura été un volet important du projet. Un Centre Multifonctionnel de Promotion des Jeunes (CMPJ) a été construit à Tibati pour répondre à de multiples préoccupations. Situé au quartier Didango, le Centre forme les jeunes dans les métiers suivants : couture, soudure métallique, secrétariat bureautique,soins para-médico, plomberie et électricité.

Bien plus, les deux villes de Yoko et Tibati sont attractives sur le plan touristique. La particularité de la première étant d’être le point central du pays; le maire, Dieudonné Annir souligne avec fierté que la borne visible à l’entrée de la ville est un symbole pour la ville de Yoko. Tibati pour sa part, abrite des sites touristiques, notamment celui du Lac Mbella Assom situé. Un terrain de jeu a été construit à Tibati, comme pour penser l’épanouissement des populations.

Lire aussi : [Nationale Numéro 15] L’axe Lena-Tibati-Ngatt réceptionné

Plusieurs projets connexes ont été réalisés, conformément au cahier des charges de l’entreprise en charge des travaux et à la logique de l’Etat du Cameroun, qui voudrait que là où la route passe, le développement suit.

 

L’aménagement de la route communale Tibati – Mbakaou; un terrain de jeu à Tibati; treize blocs de salles de classes; des latrines; des clôtures d’école; des marchés à bétails; des postes et magasins agricoles; des foyers communautaires; des hangars de marché; des points d’eau; des centres de santé équipés, sont entre autres les infrastructures socio-économiques qui ont été réalisées le long de la zone d’intervention du projet de construction de la route Léna – Tibati -Ngatt. Des infrastructures qui ont été appréciées le vendredi 11 mars 2022 par la commission chargée de réceptionner les travaux de cet important projet. Pour réaliser ces projets, l’entreprise adjudicataire des travaux routiers a fait appel à des petites et moyennes entreprises locales; au total 9.

Crédit Photo : CELCOM MINTP
Crédit Photo : CELCOM MINTP
Crédit Photo : CELCOM MINTP

Les travaux connexes d’un montant total de 2 259 490 776 f Cfa TTC, ont été divisés en neuf lots, dans le but de garantir leur bonne exécution. Le premier lot, d’un montant de 164 239 925 f Cfa exécuté par les Ets ITKE, comprend la construction de quatre blocs de deux salles de classes au profit des écoles publiques de Léna, Doume et Sengbe (02); la construction de quatre blocs de quatre latrines dans les écoles susmentionnées; la construction de 358 ml de clôtures dans les écoles publiques de Doume et de Mba’am; la construction d’un marché à bétail à Doume; la construction d’un poste agricole dans la même localité et la construction de deux magasins agricoles à Léna et Mba’am. Le lot 2, d’un montant de 163 213 651 f Cfa dont les travaux sont exécutés par l’entreprise Global Modern Services Cameroun, comprend les réalisations suivantes: la construction de cinq blocs de deux salles de classes dans les écoles publiques de Mbangsiri, Mbangtimbang, Kaoutal, Gongontoua et Mbitom; la construction de cinq blocs de quatre latrines ventilées dans les écoles concernées par ce lot et la construction de 552 ml de clôtures dans les écoles publiques susmentionnées, y compris celle de Nyadjidda.

Quatre blocs de deux salles de classes dans les écoles publiques de Sola, Meidjamba, Bolagale et Yoko Mamassi; quatre blocs de quatre latrines et 844 ml de clôtures dans ces écoles, constituent les projets réalisés par l’entreprise ICA SARL pour un montant de 209 114 543 f Cfa. La même entreprise a réalisé pour le compte d’un autre lot, trois centres de santé intégrés à Malarba, Tella et Bantai, ainsi que la construction de centres de santé intégrés à Mbangtimbang, Mbiyoka et Mbella Assom, pour un montant de 356 897 620 f Cfa.

Le quatrième lot pour sa part, comporte la réalisation de deux centres de santé intégré à Léna et Sengbe, la réhabilitation du Centre de santé de Doume; la construction de deux foyers communautaires à Léna et Mba’am et la construction de deux hangars de marché à Doume et Sengbe, exécutés par l’entreprise Ets les Merveilles, pour un montant de 200 849 828 f Cfa. La même entreprise a construit un hangar de marché à Tibati; deux foyers communautaires dans les localités de Sabongari et Tibati; un marché à bétail dans la localité de Mangle; un magasin agricole, un poste agricole et une gare routière à Tibati et un séchoir à Sabongari, pour un montant de 166 395 169 f Cfa.

La succursale Sogea Satom Cameroun a réalisé dans le cadre du cinquième lot, trois centres de santé intégrés dans les localités de Gongontoua, Mbitom et quartier Yoko; des centres de santé intégrés à Meidjamba, Djombi, Mbakaou et Batara Gongo. De même que des centres de santé ont été équipés en panneaux solaires à Meidjamba, Danfili et Beka Gotto d’une part et la réfection, l’équipement de la morgue et l’équipement en panneaux solaires du centre medical d’arrondissement de Tibati, ont été réalisés d’autre part, pour un montant total de 542 468 106 f Cfa. Les Ets Groupe Welfare ont réalisé sept points d’eau dans les localités suivantes: Léna, Doume, Sola, Kaotal, Mbitom, Meidjamba, Mamassi abattoirs et Mamassi chefferie, de même que sept autres points d’eau ont été réalisés dans d’autres localités, pour un montant de 91 572 334 f Cfa.

 

Des infrastructures qui améliorent le quotidien des populations bénéficiaires dans plusieurs secteurs de la vie socio-économique.

Source: CELCOM – MINTP 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!