POLITIQUESOCIETE

[Justice] Ahmadou Sardaouna porte plainte au journaliste Samuel Bondjock

L’audience est convoquée pour ce jeudi, 10 mars 2022, au tribunal de première instance de Yaoundé – Centre administratif, à 7h30min. En effet, le directeur général de la Sic, Ahmadou Sardaouna, reproche au Directeur de publication du journal Direct info, Samuel Bondjock, d’avoir publié un article de presse, en date du 30 novembre 2021, dénonçant sa complicité dans la construction illégale d’une mosquée, sans autorisation, ni permis de bâtir, sur un espace inapproprié du site des logements sociaux d’Olembé à Yaoundé, alors même qu’un espace bien précis a été réservé pour les confessions religieuses.

Il faut tout de même relever pour mémoire que, le DG de la Sic est le garant de ce site d’Olembé, pour avoir reçu officiellement, en date du 30 décembre 2019 à Olembé, un mandat de gestion des sites des logements sociaux du Cameroun, signé par madame le ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, en présence du ministre des domaines, du cadastre et des affaires foncières, Henry Eyebe Ayissi et de plusieurs autres personnalités. Tandis qu’on attend ce Directeur général, dont les performances sont d’ailleurs remises en cause par le Conseil d’administration de la Sic, sur les chantiers de construction des logements sociaux, pour lesquels le chef de l’État Paul Biya, l’a nommé à ce prestigieux poste, c’est plutôt dans les tribunaux que celui-ci pense s’illustrer dans l’optique de museler la presse et les journalistes, qui ne font que leur travail d’informer l’opinion publique et de tirer les sonnettes d’alarme.

 

Après avoir procédé par des sommations d’huissiers infructueuses, sans préalable de droit de réponse conforme, Ahmadou Sardaouna, décide alors de prendre le chemin des tribunaux, à travers une citation directe, servie au Directeur de publication, Samuel Bondjock, à comparaître à l’audience du 10 mars 2022 à 7h30. En attendant que la juste dise le droit sur cette affaire qui devient assez virale sur les réseaux sociaux, le syndicat national des journalistes du Cameroun, dont Samuel Bondjock est membre du bureau régional du Centre, n’a pas encore dit son dernier mot. Ainsi se porte la République, sous les tropiques.

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!