POLITIQUESOCIETE

Grève des Enseignants au Cameroun: Paul Biya prescrit 8 mesures d’urgence

Près d’un mois après le début des mouvements d’humeur des enseignants portant leurs revendications, le Chef de l’État a instruit des mesures spéciales au Gouvernement pour répondre à leurs doléances légitimes dans une correspondance officielle du SGPR adressée au Secrétaire Général des Services du Premier Ministre. En marge d’une conférence de presse instruite par le Président de la République au MINCOM ce jeudi 10 mars 2022, il est demandé à l’exécutif camerounais de poursuivre le dialogue avec les syndicats d’enseignants pour trouver des solutions durables. 

 

 

Au plan financier, les instructions du Président de la République ont été les suivantes:

– De procéder au paiement du complément salarial mensuel des enseignants, titulaires ou non du décret d’intégration, qui ne perçoivent qu’actuellement les 2/3 de leur salaire, et de l’indemnité de non logement à ceux qui n’en perçoivent pas.

 

-D’apurer à compter de mai 2022, et de façon progressive, en tenant de l’antériorité des promotions, des indemnités relatives au non logement et complément salarial dus aux enseignants.

Lire aussi: [Grève des Enseignants] 1077 arrêtés d’avancements disponibles à l’Ouest

-De procéder à compter de Juin 2022, au paiement échelonné des rappels relatifs aux avancements et reclassements des enseignants.

 

Au plan administratif

 

-Il est demandé au MINFOPRA, de systématiser la constitution des dossiers d’intégration des enseignants avant la fin de leur formation, et des institutions auxquelles ils sont affiliés.

 

-De veiller avec le concours des universités d’État, au dépôt systématique dans les délégations régionales et services centraux du MINFOPRA, le cas échéant les dossiers d’intégrations des lauréats de L’ENS et ENSET.

 

-De traiter en urgence, les dossiers d’intégration des enseignants déjà recensés au MINFOPRA, et de faire le point exhaustif auprès du MINESEC et du MINEDUB pour ceux de leurs dossiers en instance.

 

-De procéder désormais en relation avec le MINESUP à l’organisation des concours d’entrée de l’ENS et de l’ENSET selon la réglementation en vigueur.

 

-De mettre tout en oeuvre pour la dématérialisation et simplification des procédures de traitement des dossiers d’intégration dans la fonction publique.

 

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!