ECONOMIEINTERNATIONAL

[Google en Afrique] Le Togo, premier point d’atterrissage du câble sous-marin Equiano

Le Togo accueille le câble sous-marin Equiano de Google dans le cadre d’un partenariat avec CSquared, une société d’infrastructure de haut débit en gros à accès ouvert. L’annonce a été faite le 18 mars 2022 par un communiqué conjoint du gouvernement et ses deux partenaires. Il s’agit, explique le document, d’un câble Internet sous-marin reliant le Portugal à l’Afrique du Sud, et qui sera mis en service au large des côtes togolaises. Il a été inauguré ce vendredi par le président Faure Gnassingbé au port de Lomé, où les travaux durent depuis plus de trois ans. « Ce câble sous-marin tient d’un vaste projet d’infrastructure réseau du géant de l’Internet pour connecter l’Europe à l’Afrique, le déploiement de ce câble sous-marin était attendu pour 2021, mais le calendrier a connu plusieurs perturbations en raison d’une due diligence.

Le câble dont la construction a été confiée au Français Alcatel Submarine Networks, filiale de Nokia, partira de Lisbonne au Portugal pour aller rejoindre Cape Town en Afrique du Sud.

 

« Equiano, un câble Internet sous-marin de nouvelle génération financé par Google, ira du Portugal jusqu’à l’Afrique du Sud, le long de la côte africaine de l’océan Atlantique. En 2022, il devrait atterrir à Sesimbra (Portugal), Lomé (Togo), Lagos (Nigeria), Swakopmund (Namibie) et Le Cap (Afrique du Sud), avec des branchements en place pour les phases suivantes du projet. L’année dernière, le câble a atterri à Ruperts Bay (Sainte-Hélène) », a confié Togo First, une source chez Google.

 

Avec l’arrivée d’Equiano, le Togo sera désormais alimenté par deux câbles sous-marins, le premier étant le câble sous-marin ouest-africain (WACS) inauguré en 2012. Par ailleurs, Maroc Télécom qui détient Moov Africa a reçu depuis l’an passé, le feu vert du gouvernement togolais pour déployer aussi son câble sous-marin. Celui-ci devrait relier Casablanca à Lomé.

Lire aussi: [Réseaux sociaux] Internet : Bientôt la fin de la guerre des « likes » sur Facebook et Instagram ?

Source: ECOFIN & FINANCIAL AFRIK

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!