ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

[Complexe Militaire des Invalides] Le MINDEF procède à la visite des installations

En compagnie du Directeur du Génie Militaire, Colonel Jackson KAMGAIN, Le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense a fait le tour du propriétaire de ces constructions à Yaoundé, le 7 janvier 2022, soit un an après le dernier Round-up.

Le patron de la Défense est revenu sur le site de construction du Complexe militaire des invalides de Yaoundé, « les Invalides », après sa visite d’il y a un an, précisément le 14 janvier 2021. Cette fois, le chantier affiche un taux d’exécution de 90%, dont deux des trois bâtiments sont complètement achevés.

Le troisième affiche un taux d’exécution de 55%. Le Mindef est reçu sur les lieux par son Secrétaire général et le Directeur du Génie militaire, le colonel Jackson Kamgain, à la manette de l’édification. Après une présentation globale des travaux, le maître des céans va toucher du doigt à travers une visite guidée, toutes les composantes de ce joyau architectural qui se dresse fièrement en face du Ministère de la Défense. En parcourant les trois étages de ce chef-d’œuvre, Joseph Beti Assomo est visiblement satisfait des commodités en adéquation avec l’état physique des pensionnaires attendus ici. Le maître d’ouvre n’en dit pas moins. « Ce complexe est réalisé sur une superficie d’environ 8420 m2 et comprend un certain nombre d’infrastructures, entre autres, les bâtiments. Nous avons à ce niveau trois lots. Les bâtiments A et B qui sont pratiquement terminés aujourd’hui. Un bâtiment C qui est en cours d’exécution.

Le bâtiment aura une capacité d’environ 347 lits, et des infrastructures de soutien. Nous aurons par exemple des aires de jeu qui sont prévus dans ce complexe, des jardins. Une facilité de mobilité avec un ascenseur, une autonomie en eau avec un forage. Une autonomie électrique avec un groupe électrogène. Les travaux étaient prévus pour durer 36 mois. 75 personnels ont pris part dans le cadre de ce projet. Aujourd’hui, nous sommes à 13 mois du chantier et nous sommes à 80 % de réalisation des travaux dans l’ensemble », résume le patron du Génie militaire à la presse.

Il faut indiquer que la construction de « Les Invalides » entre en droite ligne dans la prise en charge des soldats en situation d’évacuation sanitaire à l’hôpital militaire de Yaoundé. Avec sa construction, plusieurs objectifs sont atteints, entre autres, la problématique du nombre élevé des militaires évacués sanitaires (Evasan) est réglée ; « les Invalides » est la réponse de l’offre d’une structure d’accueil au profit des militaires blessés en opération dans la continuité de leur prise en charge initiale à l’hôpital militaire de Yaoundé ; cet espace est un pôle de suivi (unité de suivi physique et psychique ) et offrant ainsi une meilleure assistance prolongée aux soldats. « Les Invalides » dispose de quatre zones, dont celle de soins et de suivi (une salle de rééducation, une salle de réunion, un espace consultations médicales et de soins spécialisés, un espace kiné entre autres), la zone de détente (un réfectoire, une bibliothèque, un terrain de jeu multisport, un Mess et un foyer entre autres), la zone connexe (un espace hôtelier, un espace de beauté mixte, des parkings et un poste de police de garde entre autres) et la zone d’exposition (une boutique, un musée et un monument).

Par ailleurs les travaux de ce Complexe, prévus pour une durée de 30 mois ont démarré en octobre 2020. Au total 75 personnes y travaillent dont 35 militaires et 40 personnels civils.

Dans le cadre de l’amélioration de la prise en charge des soldats en situation d’évacuation sanitaire à l’Hôpital Militaire de Yaoundé, le Génie Militaire sur Hautes Instructions du Chef de l’Etat, Chef des Forces Armées, a reçu la mission de concevoir et de construire un Complexe Militaire des Invalides à Yaoundé.

Cet espace public riche en terme d’usage a plusieurs objectifs :

-Régler la problématique liée au nombre élevé des militaires évacués sanitaires (EVASAN) ;

-Offrir une structure d’accueil au profit des militaires blessés en opérations (OPEX et OPIN), dans la continuité de leur prise en charge initiale à l’Hôpital Militaire de Yaoundé ;

-Mettre en place un pôle de suivi (unité de suivi physique et psychique) offrant ainsi une meilleure assistance prolongée à nos soldats ;

-Pallier les soucis d’hébergement durant le temps de traitement.

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!