AUTRES

[Marche Nordique au Cameroun] Pari réussi pour Pechi Marc Aurèle & Lynda Ndeunkeu !

Pour retrouver la forme (ou ne pas la perdre) en profitant du grand air, la marche nordique est une technique assez simple et un sport peu coûteux, nécessitant seulement l’usage de bâtons spécialisés. Le 18 décembre 2021, la deuxième édition organisée par l’association camerounaise de randonnée et de marche nordique s’est refermée au Parcours Vitaa de Yaoundé, avec 6 compétiteurs primés dont le plus jeune, Marc Aurèle qui s’adjuge la tête du peloton chez les hommes, et Ndeunkeu Lynda chez les dames, pour un parcours de 10kms. 

 

Originaire de Finlande, la marche nordique est une technique qu’adoptèrent à partir des années 1920 des athlètes skieurs de fond pour s’entraîner l’été. Beaucoup plus dynamique que la marche «normale», elle permet de se déplacer dehors à l’aide de bâtons bien conçus pour sa pratique.

 

Les bâtons utilisés sont légers (en aluminium ou carbone), avec des poignées minces et surtout munies de dragonnes/gantelets dans lesquels on enfile ses mains. Sponsorisés par leurs mécènes, l’ASCARAMANO nous informe que ces bâtons coûtent l’équivalent de 240.000 FCFA.

Contrairement aux bâtons de randonnée, qu’on utilise plutôt avec les bras à angle droit pour piquer le sol vers l’avant, ceux de marche nordique sont plutôt utilisés pour piquer le sol en arrière du corps et permettre une bonne propulsion vers l’avant, en gardant les bras presque toujours allongés. Ces derniers bougent alternativement au rythme des pas, comme une pendule.

Pour cette édition, pas moins de 15 participants ont pris part à cette deuxième édition de la marche nordique, les athlètes ont rivalisé d’adresse et de courage pour obtenir les premières places. Arrivés le matin vers 07h , on a procédé à la vérification de certaines formalités et à la distribution des dossards . Ces pratiquants de la marche nordique ont dû préparer en amont cette compétition , nous révèle le coach Thomas Nken Thomas qui par ailleurs soutient que pour cette édition, il y’a eu une avancée avec la formation des différents juges. 5 juges au total y ont pris part, placés dans des artères bien différents du parcours.Champion lors de la précédente édition, Marc Aurèle soutient qu’il s’est davantage préparé pour cette deuxième consécration quoique le parcours était difficile.

« Ce n’était pas évident, c’était difficile mais on a réussi, sur ces 10 kms. C’était une compétition relevée et on espère aller encore plus loin » Pechi Marc Aurèle, âgé de 17 ans.  

 

« Entre ce qui se vit sur le terrain, et la réalité ce sont deux choses différentes. Moi particulièrement je me suis préparée durant deux semaines et je confirme que ce n’était pas suffisant, j’espère que je vais battre mon propre record. Je suis d’abord une passionnée de randonnée et ces organisateurs mettaient toujours en place des excursions, c’est d’où est née ma passion pour la marche nordique. » Souligne Ndeunkeu Lynda, vainqueur chez les Dames, âgée de 32 ans. 

 

Par ailleurs, l’une des participantes Fadimatou Abbo venue de Douala, qui a abandonné la marche au bout des premiers 2,5kms se dit prête pour la revanche, en expliquant les raisons de cette résignation : « J’ai fait un tour et demi, il y’avait beaucoup de collines et je suis pas habituée à marcher lorsqu’il y’a des collines. La dernière marche que j’ai faite était sur un terrain plat, pratiquement 10kms. Je compte me préparer pour l’année prochaine! « 

 

« Je suis Lucien Lonkong EVOUNA. Le parcours était vraiment rude c’était pas un terrain plat et heureusement il était permis de souffler parce que vous traversez plusieurs pistes et tous ces obstacles rendaient les choses vraiment compétitives. Pour moi je suis troisième, médaille de bronze, mais gagnant dans ma tête » précise le troisième chez les hommes, âgé de 29,5 ans. 

Les bienfaits de la marche nordique

Souvent qualifiée de «forme d’entraînement global», la marche nordique offre différents avantages, en plus de contribuer comme n’importe quel sport à notre santé physique et mentale. Elle joue d’abord un rôle dans l’amélioration du tonus et de l’endurance musculaire, notamment pour le haut du corps (ceinture abdominale, dos, pectoraux…).

Lire aussi: Marche nordique : la discipline sportive s’implante au Cameroun

Elle solliciterait en effet jusqu’à 90% de tous nos muscles, avec une dépense énergétique pouvant aller jusqu’à 40% de plus qu’une marche traditionnelle. Elle augmente la capacité de coordination des mouvements, la souplesse et l’équilibre, renforce le système cardiovasculaire et aide à une meilleure posture générale.

Cette pratique plus dynamique de la marche, alliée à l’utilisation de bâtons, a également un effet bénéfique pour réduire les impacts sur les articulations, notamment les genoux, le poids du corps étant mieux réparti sur quatre points au lieu de deux.

Pour la troisième édition, le top management présidé par Abdoul Karim soutient que pour la troisième édition, plusieurs personnes prendront part avec la sensibilisation qui sera faite et des formations.

 

 

 

 

 

 

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!