SOCIETE

JOURNÉE MONDIALE DE LA PHILOSOPHIE 2021 : Que peut le Philosophe dans la société actuelle?

Dr Ngounou Lyonnel Faustin, Philosophe- phénoménologue répond au micro du Quatrième Pourvoir

La 20ème édition de la journée mondiale consacrée à la discipline mère des sciences se célèbre ce 18 novembre 2021 sous le thème « PHILOSOPHIE ET MORALITÉ ». La rédaction du Quatrieme Pouvoir s’est rapprochée d’un Philosophe en acte pour comprendre le contexte, le sens et la finalité d’une telle thématique. Il s’agit du Dr Ngounou Lyonnel Faustin, PLEG et Enseignant de Philosophie au Lycée de Balengou.

Pourquoi tout une journée mondiale consacrée à la philosophie?

« Merci monsieur le journaliste pour l’intérêt porté sur ma modeste personne pour apposer ma symbolique estampille scripturale sur vos colonnes au sujet la Journée Mondiale de la Philosophie. Il faut rappeler d’entrée de jeu qu’il s’agit d’une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) visant à pousser les peuples du monde entier à participer à une réflexion commune (non au sens de la pensée unique mais du cogitamus supranational) au sujet des problèmes contemporains de l’humanité, précisément le troisième jeudi de chaque mois de novembre. Il va sans dire que la célébration d’une telle « Journée » promeut la pensée humaine, les nouvelles idées et la pensée critique pour faire face aux défis qui sont les nôtres. »

Quelle est votre lecture du thème : << Philosophie et moralité>>?

« Rendus à la 20ème édition cette année, nous sommes appelés à cogiter sur le thème « Philosophie et moralité ». Mon point de vue c’est que de nos jours, la réflexion critique sur la thématique de la moralité est bien plus qu’une opportunité de sensibilisation ; c’est même un biais apodictique d’interpellation des âmes confortablement endormies dans le berceau de l’irrationalité, de l’immoralité, de la dissidence insidieuse, de l’anomie et d’une normativité décrétée, sans ancrage éthique rigoureux. La réalité témoigne d’ailleurs de ce que la montée en puissance de l’immoralité est devenue si vertigineuse que tout se voyoucratise à toutes les échelles du collectif, au point où le gangstérisme, le voyeurisme, l’indolence, le népotisme, l’incivisme, le libertinage sexuel et toutes les autres douces perversions s’octroient tacitement le statut de valeur. On dirait, comme Giles Lipovetski, que nous sommes à l’ère du vide caractérisé par l’éclatement du sens et de la valeur. C’est le lieu pour les philosophes de redescendre d’urgence du « monde des Idées » pour assumer leur fonction sociale de maïeuticiens de l’humanité, de fonctionnaires d’une raison pratique plus ouverte à la maïeutique qu’à la spéculation. Cette thématique nous interpelle donc moins sur l’analyse du rapport théorique entre la philosophie philosophante et la moralité que sur le rôle que doit jouer le philosophe pour éradiquer l’immoralité de l’agir humain en vue du bien de tous et de chacun. »

Quel est selon vous le rôle du philosophe dans la société camerounaise actuelle ? (Une société qui souffre encore de certains maux)

« Les opposants à la pensée critique font généralement une peinture ubuesque du philosophe en décrivant ce dernier comme un être coupé du monde et n’ayant par conséquent aucun discours crédible sur les véritables préoccupations existentielles. Une telle manière de penser est très inquiétante mais en même temps compréhensible par tolérance intellectuelle, si tant est que ces pauvres ignorants ne peuvent interpréter le monde que sous le prisme du contenu vide de leur Weltanschauung de cavernicoles endurcis. La vérité est que c’est la philosophie en tant que questionnement critique de l’existence humaine qui fournit les bases conceptuelles des principes et des valeurs dont dépend le raffinement moral des hommes, véritable garantie de leur marche avec assurance dans la vie. Si la fonction sociale de la philosophie vise l’épanouissement de l’humain en général, le philosophe camerounais en particulier doit jouer le rôle de polisseur des intelligences pour éclairer ses compatriotes au sujet de la justice juste, pour éviter l’actualisation quotidienne du meurtre injuste de Socrate. De même, il revient au philosophe camerounais de faire de sa vie un art de vivre, dans l’espoir de servir de parangon en acte de l’agir vertueux, en vivant ce qu’il pense au lieu de fuir l’action transformatrice du réel pour s’isoler dans sa monade cognitive qui ne nourrit qu’une seule dimension de l’être et le dispose au dédoublement de soi, doublure d’une inauthenticité ontique. Oui ! le philosophe camerounais doit reprendre en main, en platonicien, les clefs du guide moral de la société pour le bonheur de tous, en dénonçant sans ambages tous les mobiles d’une demande exponentielle d’éthique dont nous avons fait une énumération sommaire plus haut. Le philosophe français René Descartes faisait déjà bien de remarquer depuis le XVIIème siècle qu’« Une Nation est civilisée pour autant que les hommes y philosophent mieux ». Cela signifie qu’avec des philosophes sérieux épris de la praxis transformatrice, la moralisation de la société devient plus efficiente et opérante. Pour la société camerounaise en proie à de nombreux maux sans mots pour en décrire le degré d’abomination, le philosophe est un besoin existentiel en tant qu’il est le chantre de la bonne gouvernance en même temps qu’une référence axiologique. Il n’est donc plus question pour le Camerounais de savoir s’il faut vivre d’abord et philosopher après, c’est-à-dire jouir prioritairement des délices de la vie sans censure et y réfléchir après coup, mais plutôt de faire de sa vie une philosophie en vue d’une moralité élevée à la pensée philosophique et matérialisé par le vécu dans toute son existentialité. »

Bertrand NZOGANG, Quatrième Pouvoir

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!