CULTURELIFE STYLE

[Dessin De Mode] Sandrine Lankeu Jieugang en pionnière africaine

La mode en Afrique restent une pâle copie d’origine occidentale pour la simple raison que, les enseignements dans ce domaine sont restés cambrer sur le model étranger. Aujourd’hui la révolution semble être en marche. Le canon Lankeu de Sandrine Jieugang en est la locomotive. Elle propose une nouvelle façon de faire le dessin de mode. Une conférence de présentation s’est tenue ce mardi 23 Novembre 2021 à l’Institut Cheick Anta Diop de Yaoundé.

L’Afrique a un incroyable talent. Sandrine Jieugang montre une fois de plus que le continent noir peut lui aussi se ferrer une voie dans le domaine de la mode. Avec le Canon Lankeu, plus besoin des trois outils présumés fondamentaux ( crayon, règle et gomme) pour réaliser un dessin de mode.

Cette nouvelle technique de dessin détaillée dans les deux manuels dédicacés, le 23 novembre dernier, à l’institut Cheihk Anta Diop seraient pour certains le début de la révolution. Elles viennent en effet, lever le mythe sur la mode. Selon l’auteure, tout le monde peut désormais s’y aventurer. Wilfried Mwenye, enseignant en anthropologie culturelle et histoire est du même avis, « Hier encore, on apprenait aux dessinateurs à dessiner selon les canaux européens. Selon les morphologies européennes et ça faisait que les couturières une fois formées avaient du mal à pratiquer directement parce qu’il fallait réapprendre par elle-même les modèles que leurs clients sollicitent.

Avec un tel manuel, elles vont apprendre directement à incorporer les morphologies locales qui sont les nôtres. Mais la flexibilité veut que, que ce soit un européen, un asiatique, toute personne qui sollicite un service de couturière puisse trouver satisfaction. »

Le Volume 1 « Figurines en baguette femme et homme » et le volume 2 « Galbes, figurines habillées et définitives » sont donc deux manuels portant sur le dessin de mode qui se veulent un guide méthodologique destiné aux apprenants du secondaire, des filières industrie d’habillements, brevets professionnels, aux étudiants du supérieur des filières du design de mode, mais aussi des autodidactes.

 

Cependant, malgré sa portée innovante dans le monde de la mode, la méthode Lankeu inscrit dans les deux manuels a encore du chemin à faire pour espérer intégrer la grille de manuel scolaire au programme au Cameroun. Selon Bond Biyong, inspecteur de fabrication mécanique, représentant de l’inspecteur coordonnateur régional du Centre de fabrication industrielle « C’est un bon travail selon ceux qui ont déjà eu à lire le document. Selon leur témoignage. Ça sera des documents qui vont faire du dessin de mode un travail facile. Une matière facile à enseigner et peut être même facile à comprendre. Nous ne pouvons pas donner des chances qu’ont les manuels d’intégrer la liste des livres au programme. Nous allons analyser le document en profondeur. Si nous trouvons que ce document va nous aider dans l’apprentissage de nos élèves, si ce document va vraiment révolutionner le dessin de mode pourquoi n’allons pas nous l’adopter comme un livre au programme. Mais il faudrait vraiment qu’il respecte certains canaux. »

Toutefois l’enthousiasme est d’avantage présent chez certains enseignants et même des apprenants qui n’hésitent pas déjà à l’utiliser. Car Réné Descartes parle « De la méthode en toute chose ».

 

Source: Jonas Abena, Afrikinfo.net

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!