CULTURELIFE STYLE

[Concert] La douceur renversante de Diane Beza!

Samedi 6 Novembre 2021, à Yaoundé, le Laboratoire Musical de Bastos annonce en grandes lettres le concert de Diane Beza. La salle d’une cinquantaine de places du quartier branché camerounais est presque comble à mon arrivée. Le contraste entre les riffs de guitare qui grafignent et la voix douce et riche de la jeune crooner, l’ambiance mélancolique & extravertie, les textes qui évoquent le voyage, l’amour, les mélodies fortes, la réalisation légère, la profondeur de l’ensemble, sont autant de raisons qui ont privatisé mon esprit durant ces derniers instants.

Vers 20h34 à mon arrivée, l’ambiance est absolument étoilée.  Dans une tenue entre le décontracté et le chic, robe fleurie en coton ouaté, elle prend le temps de contempler ce moment. Un « MA YE VE » , un titre qui parle du don de soi à Dieu bien senti par l’auditoire témoigne de son enthousiasme en découvrant la salle pour la énième fois.

Dans la foule pendant le concert, on a chanté à l’unisson les paroles de « Inconditionnel » extrait de son Maxi single de trois titres « AKEVA », paru il y a huit mois seulement. D’ailleurs, le public connaissait les mots de toutes ses pièces. Aucun doute, Diane Beza a un public dévoué.

Sur scène, la chanteuse est magnétique. Sa voix ne dérape jamais, elle impressionne par les notes qu’elle atteint, toujours avec justesse. Sa dégaine en jette, c’est une bête de scène, une vraie, mais sans démesure. Elle présente de nouvelles chansons, retourne aussi à d’anciennes pièces. En milieu de spectacle, ses fans lui chantent « Hola Me » ou encore « Say yes » durant le medley qu’elle propose.

Au moment d’interpréter « AKEVA » en version acoustique, elle donne la preuve de ce que de nombreux bookmakers disent d’elle: ça donne la chair de poule, on sent le frisson collectif qui traverse l’auditoire. En version piano-voix-guitare, cela fait durer ce moment.

La chanteuse est aussi capable d’offrir des moments électrisants, comme lorsqu’elle empoigne sa voix durant le morceau « Ma Ye ve ». À ses côtés, ses musiciens sont aussi solides qu’elle. Après, le rappel tapageur les fait revenir pour ses deux autres pièces éponymes: « AKEVA » & « INCONDITIONNEL ».(repris deux fois)

Lorsqu’elle sort de scène en fin de soirée, Diane Beza est sollicitée de tout bord. Des rencontres plus officielles avec des artisans de l’industrie, ses fans, une entrevue avec les Journalistes, puis le moment de célébration avec ses collaborateurs musiciens et amis. Tout le monde est aux anges. Dans la petite loge du Laboratoire on se donne l’accolade et on se félicite.

 

« C’était tellement rempli d’énergie ! Honnêtement, j’ai rarement eu tant de fun et de plaisir que j’en ai eu ce soir. La réaction de la foule était au-delà de nos espérances. C’est vraiment spécial de voir que les gens ont écouté plusieurs chansons du catalogue, et connaissaient les paroles. Ça n’aurait pas pu mieux partir! Tant de joie, je suis très contente. Actuellement, je prépare un EP de 8 titres qui sortira probablement courant 2022 » dit Diane au micro de www.lequatriemepouvoir.com

 

La musicienne et son équipe le savent, toute la préparation du monde ne peut garantir le succès espéré. Même si le talent est incontestable et le potentiel d’exportation tout autant. Ce sont des moments comme celui-là qui viennent confirmer qu’ils sont sur la bonne voie. Choriste du groupe mythique MACASE, Diane Beza a écumé de nombreuses scènes hip-pop dont le Gabao, tout en étant une voix de scènes de nombreuses figures musicales (entre 2008 & 2013), à l’image de Manu Dibango, Nubians, Gino Sitson ou encore Koppo. Sa carrière solo entamée va s’auto-centrée sur trois registres musicaux: Le Gospel, La Soul, le Jazz.

La poète et la charmeuse 

Si Diane Beza a été régulièrement applaudie sur cette scène, dans un répertoire qui va du Gospel à la musique dite contemporaine, les qualités de diction et de coloration expressive de la chanteuse camerounaise (Originaire de la Région du Sud) savent aussi révéler les beautés plus intimes du lied et de la mélodie.

Lire aussi: [CONCERT] L’exceptionnelle transformation de Dena Mwana en « étoile de la Nuit »!

Accompagnée par André Judes Zibi, (claviers)Joshua (Guitare), Kevin Binkatal (Percussions), Guitare bass, (Senzo) Tobie Ayangma (Batterie) & Chœurs : Orphelie Eyaf’a, Aga’a, Bibiane Sadey (Directrice Artistique), Elle nous a proposé une soirée placée sous le signe du romantisme, de l’introspection et de la spiritualité. La première partie convoquait ses inédites pièces et incontournables camerounais. La seconde partie a été plus intime, mis en musique par ses plus originales compositions.

Lire aussi: [CONCERT LIVE] Pour sa première, INDIRA BABOKE incarne Myriam et file vers sa Terre Promise!

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!