SOCIETE

MEDIAS : OUTILS DE MANIPULATIONS MASSIVES

Les médias de masse(Affichage,Presse écrite,Radio,télévision,médias sociaux) jouent un grand rôle dans la transmission de l’information. Les masses seraient comme coupées du reste du monde si la Presse n’était pas là pour lui apporter les nouvelles.

Le rôle de la Presse dans l’information et même l’éducation de la masse tient de ce fait une place prépondérante . Mais par temps de crise ,le comportement éditorial de certaines presses peut amener à questionner la fonction de la presse telle qu’énoncé plus haut.

Si vous suivez la presse camerounaise depuis un moment vous allez sans doute vous rendre compte. Des médias quand ils ne s’emploient pas à justifier les incartades se lancent dans une campagne de sabotage et de désinformation. Des pratiques sont légion : diffamation, déformation, mensonge, blanchiment, laudaterie ,en somme, Diabolisation d’un côté , »angelisation » de l’autre.

Quoi de plus normale! Pour ceux qui ont trempé le nez dans la fonction des médias dans une démocratie en construction. L’objectivité est un leurre.Et dans son livre décoloniser l’information, Hervé Bourges l’évoque à souhait. Selon que l’on soit au nord ou au sud,de la gauche ou de la droite, riche ou pauvre l’opinion ou l’interprétation de la réalité peut énormément varier.Or l’opinion est un obstacle épistémologique de par son caractère subjectif et l’imitant.

Les médias sont pour la plupart des outils de propagande ou de sabotage en fonction de l’objectif de communication visé par le groupe de pression tapi dans l’ombre.

Béatrice FLEURY VILATE dans son livre : Les médias et la guerre du golf démontre clairement le parti pris de certains médias.

Ce livre nous dévoile le rôle joué par les médias pro guerre du golf en 1992, dans la fabrication du consentement populaire et du prétexte de guerre, qui a consisté à présenter Saddam Hussein comme un sanguinaire tuant femmes et enfants(Prétexte humanitaire .Avec l’aide de ces médias, on a également fait savoir que Sadam Hussein voulait déverser le pétrole dans le golf persique (prétexte écologique) …Pourtant le prétendu élan philanthropique des occidentaux n’était à la vérité qu’une mise en scène amplifiée par les médias à leur solde.

La fabrication du consentement populaire ou du prétexte passe donc par divers modes opératoires: La diabolisation exagérée de la cible visée. L’instrumentalisation des émotions les plus basses pour susciter la haine et la méfiance collective. Les médias en deviennent donc les supports .L’histoire est témoin du rôle joué par la radio mille collines dans le génocide des Tutsis en avril 1994 au Rwanda.Un génocide qui à tué plus de 800.000 personnes. Et après ?…(La Folie Humaine)

Attention à ce que nous ramassons dans les médias. Ne prenons pas pour argent comptant tout ce qui est dit sur un événement ou un individu.

Mais pour éviter de tomber dans le piège de la manipulation,il faut avoir les moyens de contradiction. Ce qui est encore un luxe pour beaucoup d’entre nous qui se contentent parfois de subir la presse au premier degré sans capacité de remise en question.

L’un de mes enseignants de théorie de la communication événementielle et publicitaire nous a appris à travers Lamizet , un auteur,qu’un fait pouvait avoir trois facettes :

-Le fait réel
-Le fait imaginaire
-Le fait symbolique

Le fait réel est celui que l’on a soi-même vécu et dont on peut être témoin. Le fait imaginaire est ce que l’on imagine, ce que l’on a entendu sans preuve palpable sur ce qui est arrivé ou va arriver.

Le fait symbolique quand à lui c’est l’orientation que les médias donnent au fait pour manipuler l’opinion. C’est ici qu’il faut faire le subtil distinguo entre l’information et la communication. Le premier est sensé être un fait et le second ce que l’on dit au sujet du fait réel,la façon de le dire.Selon POIVERT d’ailleurs, <<aucun reportage ,article ou ouvrage ,n’est totalement dépourvu ,si objectif qu’il soit ,d’une certaine mise en scène et d’un travail d’interprétation.>>

Toute la difficulté est dans le faite pour le consommateur des médias de devoir dissocier l’information de l’opinion tant Des médias essaient souvent de faire passer une opinion préfabriquée pour un fait plongeant ainsi le lecteur, le téléspectateur ou l’auditeur dans la confusion. Encore une fois,c’est juste de la communication.

Vous allez me demander mais dans quel intérêt ,Ferry ? Mais je l’ai dit plus haut ,les médias ne sont pas des générations spontanées.Les médias d’informations et d’opinions sont presque toujours inféodés aux groupes de pression qui les financent.En plus dans un contexte tiermondiste comme le notre la misère des médias ne leur laisse pas toujours le choix quand il leur est proposé d’accomplir de sales besognes contre espèces sonnantes et trébuchantes.

Ils doivent mentir,salir,saboter, diffamer ,diaboliser ou disculper pour le compte du client de circonstance. Le mouton dans tout ça, c’est nous les consommateurs qui devons en plus payez les images ou la redevance.

Attention à la manipulation des médias !

Ferry Djou

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!