ECONOMIEPOLITIQUE

[Commerce] Augmentation frauduleuse des prix de l’huile raffinée, ceux des produits brassicoles sans changement

D’ici l’année 2022, le gouvernement camerounais entend augmenter la production nationale d’huile de palme de 71 000 tonnes (+20%), grâce au Projet de développement du palmier à huile et de l’hévéa, dont la première session du comité de pilotage a eu lieu le 8 août 2021 à Yaoundé, la capitale du pays. Concernant l’huile raffinée, des fluctuations de prix sont observées par les consommateurs dans plusieurs villes dont Yaoundé. Mayor par exemple, (MAYA & CIE) n’a pas communiqué sur ce changement de prix sont le litre passe de 1100F à 1300 F dans certains espaces marchands au Cameroun. Aucun détail sur leurs plateformes officielles et retours après contacts.

En 2016, L’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc) constituée des entreprises SCR Maya et Cie, Azur SA, Sodecoton, CCO, SCS, Saagry, et SFS, annonçait, sur le marché camerounais, des importations de l’ordre 18 650 tonnes d’huiles de palme raffinées qui viennent s’ajouter à leur stock de produits ainsi qu’à ceux d’autres entreprises de la filière.

Pour rappel, selon les opérateurs de la filière, depuis plusieurs années, le Cameroun fait face à un déficit structurel dans la production de l’huile de palme, de l’ordre de 130 000 tonnes, chaque année.

« Le déficit structurel de 130 000 tonnes dont nous parlons souvent est un déficit nominal, qui est différent du déficit réel. Ce déficit nominal est calculé sur la basse de 50% des capacités des entreprises de transformation. Sur la base des capacités réelles des transformateurs, le déficit est effectivement beaucoup plus important », avait expliqué Emmanuel Koulou Ada, le président du Comité de régulation de la filière des oléagineux.

En effet, explique l’Association des raffineurs des oléagineux (Asroc), grâce aux avantages prévus par la loi de 2013 (révisée en 2017) portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun, les transformateurs (huiles raffinées, savons de ménage et de toilette, etc.) ont accéléré les investissements dans cette filière.

 

Produits brassicoles

Comment baisser la pression fiscale
C’est la principale interrogation au cœur de la séance de travail tenue le 7 octobre 2021 à l’immeuble rose à Yaoundé, regroupant les patrons d’entreprises brassicoles et le ministre du Commerce.
Après la visite de travail effectuée au siège du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) le 1 octobre dernier par le chef du département ministériel en charge des questions commerciales, les promoteurs d’entreprises brassicoles ont souhaité rencontrer le membre du gouvernement cette semaine à Yaoundé pour discuter des difficultés de la filière.

Le représentant des SABC a évoqué les pressions fiscales de l’ordre de 52% ajoutées à d’autres difficultés enregistrées par les associations de protection et de défense des droits des consommateurs qui oscillent de 32-52%. « Nous n’avons procédé à aucun licenciement de personnel lors du covid-19, ni lors de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. On veut être des champions nationaux, on a besoin d’accompagnement sur la fiscalité, notamment la réforme des droits d’assises qui influencent le prix des boissons. On a une dette intérieure de deux milliards de F CFA » a déclaré le directeur général de la Société Anonyme Des Brasseries du Cameroun(SABC).

Lire aussi: [Explosion des Prix de produits importés] L’État du Cameroun saisit l’Organisation Mondiale du Commerce

Malgré la situation peu reluisante, les perspectives de production du maïs étant prometteuses ,ils ont rassuré le représentant du gouvernement quant à un approvisionnement non-stop des marchés pendant les fêtes de fin d’année et du nouvel en attendant la réponse des pouvoirs étatiques .Face à la situation mondiale fortement perturbée, le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana propose qu’il « faut mettre en place des règlementations protectrices comme dans tous les Etats ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!