CULTURELIFE STYLE

[Musique] La chanteuse Adèle se confie sur son nouvel album « 30 »

Enfin ! Adele sera de retour la semaine avec son nouveau single « Easy On Me », qui devance la sortie de son nouvel album « 30 ». Pour le magazine « Vogue » et son pendant britannique, la superstar détaille l’histoire de ce disque marqué par son divorce avec le père de son fils Angelo, à qui les chansons sont dédiées.

Le compte à rebours est lancé. Vendredi 15 octobre, Adele mettra fin aux attentes démesurées de ses fans en proposant son nouveau single « Easy On Me », le premier depuis le carton planétaire de l’album « 25 ». Porté par le désormais cultissime « Hello », ce troisième opus s’est écoulé à plus de 22 millions d’exemplaires dans le monde depuis 2015, et a valu à son interprète cinq Grammy Awards. Son nouvel album « 30 », lui, n’a pas encore de date de sortie officielle mais c’est une certitude, il viendra embellir de la plus belle des façons notre automne. Pour en livrer les premiers détails, Adele s’offre une double couverture dans le magazine Vogue et sa version britannique, où l’on apprend une foule d’informations sur le contexte dans lequel la chanteuse a enregistré cette nouvelle salve de chansons vibrantes. Premièrement, et c’est important, elle fait son mea culpa d’avoir annoncé lors du mariage de sa meilleure amie, en février dernier, que son quatrième disque sortirait en septembre, ce qui n’a pas été le cas. « J’étais complètement torchée » confesse-t-elle dans un éclat de rire à un journaliste de British Vogue.

 

 

Ce dernier a eu l’honneur d’entendre en avant-première « Easy On Me », qu’il décrit comme un texte « sur son enfance semé d’embuches, son mariage perdu et les leçons qu’elle a apprises ou désapprises en chemin sur la famille, l’amour et l’abandon ». « Ce n’est pas comme si tout le monde m’était tombée dessus mais j’ai rompu. Il fallait que je sois bienveillante envers moi-même. C’est la première chanson que j’ai écrite pour l’album et puis je n’ai plus rien écrit pendant six mois, parce que je me disais : « Ok, j’ai tout dit » » se remémore Adele, qui dit avoir eu l’idée du morceau « en chantant a cappella dans la douche » un jour en 2018. A ce moment-là, l’interprète de « Send My Love (To Your New Lover) » était à la dérive dans son couple avec Simon Konecki, le père de son fils Angelo. « Je pensais que ce serait un disque sur mon divorce mais pas vraiment. Enfin, à part cette chanson (…) C’est plus comme si je divorçais de moi-même » note-t-elle avec le recul.

 

« Il n’a jamais été question de perdre du poids »

 

Pour la première fois, Adele s’épanche ouvertement sur la fin de son mariage et les conséquences sur sa santé mentale. « Cela ne me convenait plus. Je ne voulais pas finir comme ces autres gens que je connais. Je n’étais pas malheureuse, mais j’aurais été malheureuse si je n’avais pas mis la priorité sur moi. Rien de terrible ne s’est produit » tient-elle à préciser publiquement. Finaliser un divorce dans l’oeil de la tornade médiatique a été une véritable épreuve pour l’artiste. « Mon anxiété était terrible, au point que j’en oubliais ce que j’avais dit ou ne pas dit à Angelo sur notre séparation (…) J’étais terrifiée. Les gens étaient partout, à essayer d’obtenir des informations et j’ai détesté ça. J’étais embarrassée. J’étais tellement embarrassée » avoue-t-elle, en évoquant le poids que la société impose aux femmes de bien réussir leur vie de famille.

 

Alors, pour combattre le stress, Adele s’est mise au sport. « Faire de l’exercice m’a fait me sentir mieux. Il n’a jamais été question de perdre du poids. Il a toujours été question de devenir plus forte et de m’accorder du temps chaque jour, loin de mon téléphone. Je suis devenue assez accro » confie la chanteuse anglaise, comme une réponse aux critiques l’ayant accusée d’avoir répondu aux diktats de la minceur : « Les gens parlent de mon corps depuis 12 ans. Ils en parlaient avant que je perde du poids. Mais je m’en fous. Je n’ai pas besoin d’être en surpoids pour prôner le « body positive » ».

 

Avec cet album, je veux expliquer à mon fils qui je suis »

 

Ainsi, selon elle, « cet album parle d’autodestruction puis d’introspection puis d’une sorte de rédemption ». « Mais je suis prête. Je veux vraiment que les gens entendent ma version de l’histoire cette fois-ci » indique la diva de 33 ans, qui dit dédier son disque à son fils Angelo, neuf ans. « Il avait beaucoup de questions, des bonnes questions, des questions innocentes dont je n’avais pas la réponse comme « Pourquoi on ne peut plus vivre tous ensemble ? » (…) Je crois que je voulais lui expliquer, à travers cet album, pour quand il aura 20 ou 30 ans, qui je suis et pourquoi j’ai volontairement choisi de démanteler sa vie entière pour partir à la recherche de mon propre bonheur. Je l’ai rendu très malheureux parfois, et c’est une telle blessure pour moi que je ne sais pas si je pourrais la guérir un jour ».

 

Des producteurs de renom mais pas de duo

 

Pour l’album « 30 », Adele a fait appel à des producteurs de très haute estime comme Greg Kurstin, Max Martin, le producteur londonien Inflo (Little Simz) mais aussi Ludwig Göransson (Childish Gambino). Que les fans soient prévenus, il n’y aura aucun duo : « Ce n’est pas comme si je n’avais pas envie. Ce n’est pas calculé. Ça n’a juste jamais été le bon moment, pour une raison que j’ignore ». Le magazine Vogue évoque plus loin dans l’article la chanson qui clôt le disque, un titre de sept minutes qualifié « d’uppercut » à la fois « jazzy, tourbillonnant », « très Judy Garland » dans l’esprit et « à se pâmer », « avec une voix au parfum d’éternité ». Son enregistrement, comme le reste de l’opus, a eu lieu en grande partie à Los Angeles où Adele réside désormais avec son fils Angelo. Simon, son ex-mari, vit dans une maison située de l’autre côté de la rue, et ils ont réussi à trouver un nouvel équilibre. « J’ai choisi la personne parfaite avec laquelle avoir un enfant » dit tendrement Adele, qui a retrouvé l’amour dans les bras de l’agent sportif Rich Paul : « Oui, nous sommes ensemble. Nous sommes très heureux ».

Lire aussi: 5 ans après « 25 », Adèle prépare son grand retour!

Et la superstar de conclure sur les sentiments intenses que lui procure cette nouvelle ère musicale. « C’est sensible, pour moi, de voir à quel point j’aime ce disque. J’ai toujours dit que « 21 » ne m’appartenait plus, car chacun l’a fait entrer dans son coeur. Mais celui-ci, je ne veux pas le lâcher. C’est mon album. Je veux partager une part de moi-même à tout le monde, mais je ne crois pas que je le laisserai jamais m’échapper

 

Source: ChartsMusicFrance

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!