INTERNATIONALSPORT

UFC-MMA: L’entraîneur de Francis Ngannou donne des nouvelles du Predator

L’entraineur de Francis Ngannou fait le point sur le retour du Predator, alors qu’il doit affronter Ciryl Gane au mois de janvier prochain.

Francis Ngannou n’a pas combattu depuis sa victoire tonitruante sur Stipe Miocic par KO en mars dernier. Depuis Ciryl Gane a obtenu la ceinture de champion intérimaire en dominant complètement Derrick Lewis et en le finalisant par TKO au 3e round à l’UFC 265. Ce mercredi, le head coach du Predator, Eric Nicksick, a déclaré à Ariel Helwani que l’unification des ceintures devrait se dérouler au mois de janvier (via mmafighting).

 

« J’espère, et c’est ce que nous avons balancé. Nous avons entendu parler de janvier. Mais on ne sait jamais, mec. Comme, l’UFC est toujours prêt à vous lancer une balle avec un effet et puis, ‘Oh, devinez quoi ? Tu te bats contre Jon Jones maintenant »

 

Nicksick pense qu’il y a une chance que Ngannou puisse se mesurer à Jon Jones.

 

« Je pense toujours qu’il y a une chance, et vous avez absolument raison – je pense que c’est le combat à faire. Et je détesterais rater cette opportunité entre Francis et Jon. Cela me rappelle un peu l’époque où Manny Pacquiao et Floyd Mayweather devaient se battre la première fois et où Pacquiao s’est fait starifier ou quelque chose comme ça, non ? Et puis l’éclat a disparu. J’espère donc que c’est ce combat qui aura lieu, car honnêtement, dans mon esprit, je pense que Jon Jones est le meilleur boxeur du monde. Et en tant qu’entraîneur et compétiteur, je veux me mesurer au meilleur »

 

L’UFC a mis la pression à Ngannou pour qu’il combatte Derrick Lewis en août. Après son refus, la promotion a mis en place un titre intérimaire et proposé le combat à Ciryl Gane. Nicksick affirme qu’ils ont encaissé le coup et qu’ils sont restés très actifs durant cette période.

 

« Ils sont une entreprise, ils doivent faire ce qui est le mieux pour eux. Ce qui me réjouit le plus, c’est que Francis n’a cessé de s’entraîner depuis. Dès que nous avons su que nous combattions Derrick Lewis, il a commencé le camp. Cela me rappelle un peu l’époque de la pandémie où nous avions Jairzinho [Rozenstruik]. Nous avons fini par avoir un camp de 14 ou 15 semaines, et cela nous a beaucoup aidés. Cela lui a permis de perdre du poids et de rester actif. Nous avons pu développer des compétences et faire beaucoup de choses en coulisses. »

Lire aussi: [Boxe] À la surprise générale, Tyson Fury réclame un duel contre Francis Ngannou

Lire aussi: [Arts Martiaux Mixtes] Francis Ngannou défie Cyril Gane, vainqueur de Derrick Lewis

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!