POLITIQUESOCIETE

[Renouvellement des Organes de Base au RDPC] Le Ndé-Nord véritable Panier de Crabes!

Renouvellement des Organes de Base au RDPC: Le Ndé-Nord véritable Panier de Crabes!

 

Alors que les élections au sein des structures de base du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais battent leur plein au sein du territoire depuis plusieurs semaines, on assiste à une situation pas moins étrange dans la région de l’Ouest. Le remake des assauts à la Mairie de Bangangté au mois de Mai 2021, est entrain de se reproduire pour les organes de base du Ndé-Nord.

 

C’est une senpiternelle bataille politique à laquelle se livre les acteurs politiques dans le département du Ndé depuis plusieurs années déjà. Pour le moins, le renouvellement des organes de base fait grise mine d’un combat sans merci entre Eric Niat en posture de légalité, et Célestine Ketcha Courtès, Ministre, voulant faire basculer par la pression et manœuvres peu orthodoxes. Le Ndé-Nord résistera t’il à cette énième assaut mercantile? Pour le moment, il semble que les dragons souhaitent tirer la couverture de leur côté. La ministre de l’habitat et du développement urbain argue qu’elle possède le soutien des chefs de communautés Bangangté, Bangoulap, Bangam-Fokam, Bangoua, Bamena et bien d’autres. Or, dans une charte en date du 20 Juillet 2021, les chefs traditionnels de la localité réunis en Conseil, ont décidé de ne plus se mêler de la politique en abandonnant toute pression sur quelconques candidats et s’engagent à soutenir ceux de leurs fils ou filles qui souhaiteraient briguer un poste électif.

lire aussi: Élection communale: Le RDPC rend public sa liste dans l’arrondissement de Dschang

Selon les dispositions du Président Biya Paul, la Ministre est pourtant non partante à cette joute électorale pour la présidence de la section Ndé-Nord. Le témoignage d’un ancien collaborateur dont nous avons obtenu copie, fait mention de manoeuvres de chantage et de mafia en bande organisée qui se prépare pour briser l’ordre légal au sein des organes de base en ces temps d’élection.

Empêtrée dans de nombreux scandales judiciaires depuis plusieurs années avec des protagonistes parfois différents, c’est une cheffe de département ministériel qui selon des indiscrétions veut s’arroger les pleins pouvoirs et ne pas donner de chance à la nouvelle génération, notamment Éric Niat, Maire émérite de la Ville de Bangangté porté en couleurs et installé au mois de Juillet 2021.

Lire aussi: [Élection à la Commune de Bangangté] Éric NIAT conjugue sa patience pour Jeudi

Sans nul doute le fair play politique prôné dans les discours par la MINHDU, n’est qu’une façade de distraction et d’évasion des réels intentions malsaines qui se dessinent. Ce qui s’apparentent à une volonté de dresser les Chefs traditionnels contre les résolutions du Chef de l’État S.E. Paul Biya.

Selon la lettre de dénonciation en date du 23 Septembre 2021 signée de Elong Bertrand, Journaliste d’Investigation adressée au SG du RDPC, il dénonce avec force les manoeuvres de main basse, faites par l’ex maire de Bangangté, vis à vis de recrutements tendancieux, de falsification de procès verbaux et ce depuis 2015 date des derniers renouvellements des organes de base. L’ancien sbire répenti précise que la ministre en est accoutumée.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!