CULTURESOCIETE

[Culture] La session de l’ICESCO sur le Laboratoire de la littératie clôture ses travaux à Marrakech

Jeudi 9 septembre 2021 à Marrakech, la session de formation sur le « Laboratoire de la littératie des futurs », organisée par le Centre de Prospective stratégique de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), en coopération avec l’UNESCO et l’Université Cadi Ayyad au Royaume du Maroc, a clôturé ses travaux qui ont duré trois jours et ont profité à 60 étudiant-e-s de ladite université. Le but de cette session était de renforcer la culture de prospective et de mettre en avant son importance dans la prise de décision.

Dans son allocution prononcée à l’ouverture de la session de formation, Dr Moulay Lhassan Hbid, Président de l’Université Cadi Ayyad, a souligné que la session présente un nouveau modèle éducatif et fournit aux étudiants nombre de mécanismes innovants pour anticiper et planifier l’avenir. Il a également indiqué qu’il est nécessaire de former les jeunes aux compétences des métiers de demain et leur apprendre à s’adapter aux changements futurs.

Lire aussi: [USA] Le rappeur P.Diddy dénonce l’exploitation de la culture noire par l’économie américaine

De son côté, Dr Kais Hammami, Directeur du Centre de Prospective stratégique a mis l’accent sur l’importance du développement de la pensée stratégique dans le monde islamique afin de planifier les différents changements futurs. Et de préciser qu’il est important d’organiser ce genre de formations et de mener des études stratégiques sur les compétences et métiers, notamment dans le cadre des défis auxquels sont confrontés les pays du monde islamique.

Lire aussi: [Littérature] Un autre regard sur la vieillesse dans « L’herbe de Pa’a ESSOMBA »

De même, Dr Hammami a souligné que l’ICESCO a créé le Centre de Prospective stratégique en vue de promouvoir la culture de prospective dans ses États membres pour réaliser le développement durable, encourager les études prospectives, renforcer la diplomatie stratégique à travers l’établissement de partenariats avec les centres de recherche scientifique à travers le monde, ainsi que mettre en place des mécanismes de suivi et d’examen.

Par ailleurs, Dr Riel Miller, Chef du Programme de la Littératie des Futurs à l’UNESCO, a mis l’accent sur l’importance de l’échange de connaissances et d’expertise, eu égard au manque d’études sur la prospective. Et d’ajouter que le développement des domaines écologique, économique et culturel est tributaire de la manière sont les individus voient l’avenir.

Cette session de formation relève d’un programme lancé par le Centre de Prospective stratégique portant sur l’organisation de sessions similaires en faveur des universités, sociétés et parties compétentes de la société civile dans les États membres de l’ICESCO, le but étant de renforcer la culture de prospective et les compétences des individus et institutions en anticipation du futur.

 

Stéphane Béti

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!