CULTURE

[Littérature] Rick Assyla dessine le futur par la poésie « À la mère Patrie »

C’est le titre de l’ouvrage du jeune auteur Rick Assyla paru aux éditions de Midi. Présenté via une séance dédicace le 11 Août 2021 à Yaoundé, l’officier en service au Ministère de la jeunesse et de l’éducation civique a ouvert la boîte de Pandore sur son amour pour son propre pays.

 

Ce que l’on peut retenir déjà de ce receuil de 49 poèmes, est que l’oeuvre littéraire en elle même, n’est pas avant gardiste. L’une des précisions données par la postfaciere J.N. MENGONO au sortir de l’échange interactif. Les formes de tolérance présentes dans l’ouvrage, présentent un eceuil de ce que les camerounais vivent au quotidien, en marge des différents épisodes qui ont lieu en ce moment dans les régions du Nord-ouest et Sud-Ouest, ou encore de l’Extreme Nord avec Boko Haram. « À la mère patrie » n’est pas uniquement une déclaration d’amour au Cameroun, mais aussi une sorte d’appel aux pouvoirs publics, aux citoyens de changer le paradigme de la violence pour instaurer celui de la paix. Le SOS sera peut être entendu, tel est le souhait de l’auteur. Si la déshumanisation des actes est devenue un lot dans plusieurs sociétés, c’est aux acteurs premiers de rétablir cette relation de confiance. Ce receuil de poèmes est un testament pour l’avenir et une lanterne du présent. Les villes évoquées de Douala à Bertoua marquent le socle patrimonial que nous avons tous en ADN. Toutefois, un lien subtile avec la musique a été établi autant bien dans les intermèdes musicaux joués lors de la dédicace que dans le champ textuel très lyrique de l’auteur, entre passé de chansons, djembés et chant, le parfum était scellé.

 

En outre, les Éditions de Midi par la voix d’Éric Théophile Tchoumkeu, ont remercié l’auteur qui les a fait confiance, pour une maison du savoir née en 2019 et qui compte à son actif plus de 152 oeuvres éditées en une dizaine de langues nationales et internationales. Un receuil que nous recommandons fermement.

Lire aussi: [Littérature] Sylvie Bourgouin tente de démystifier le concept de « Beat Generation »

Lire la note littéraire : [Littérature] La magnifique déclaration d’amour de Rick Assyla à son pays

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!