SOCIETE

[Humanitaire] Pour l’Acte 5, l’association « SOS Payez moi l’école » souhaite réaliser son miracle!

L’organisation associative a présenté son pallier d’activités ce 19 Août 2021 dans le sillage du 5ème anniversaire de son existence. Un événement qui intervient à l’approche de la rentrée scolaire au Cameroun. « SOS PAYEZ MOI L’ÉCOLE » souhaite donner du sourire aux enfants au travers de l’éducation.  

 

Ghislain Élie Oloua alias Patou MIRACLE (qui est d’ailleurs Artiste) le Fondateur de l’Association a précisé aux hommes de médias que l’organisation est née d’une idée humanitaire. Ce dernier avec le concours de ses collaborateurs, a mis sur pied en 2016 « SOS PAYEZ MOI L’ÉCOLE » pour prendre en charge l’éducation des enfants défavorisés. Des actions qui ont porté leurs fruits avec à la clé pas moins de 2000 enfants en 5 ans. Des partenariats existent avec des orphelinats et centres sociaux tels que Sainte Rita de Mendong (Yaoundé 6) dans le cadre des choix de ceux à prendre en charge. La tranche d’âge va de 3 à 21 ans, et le comité associatif étudie les demandes pour éviter des incompréhensions ou arnaques. En outre, les financements de l’association viennent des cotisations des membres, et également des levées de fonds ponctuelles, afin de poursuivre les activités. Entre causeries éducatives, un suivi général pointu des résultats scolaires et la promotion du mérite sont au coeur de leurs actions malgré les réalités financières.

PATOU MIRACLE (Fondateur de l’Association) et L’Entrepreneure & Journaliste INGRID MALIAGO (Host)

Le dessin d’une célébration

Pour son 5ème anniversaire, un concert caritatif est prévu le 3 septembre 2021 à Yaoundé, où la première salle ciblée est le Centre Culturel Camerounais. La présence de contingences expliquées pourra faire changer de lieu le moment venu, a précisé le Fondateur à nos micros.

« SOS PAYEZ MOI L’ÉCOLE » est une organisation à but non lucratif, non partisane et non religieuse qui vise à favoriser les enfants défavorisés. L’association concentre ses actions sur l’éducation et l’assistance scolaire.

Ghislain Oloua Mbele Élie précise que le package prévu est constitué d’1 sac, 10 cahiers de 100 à 300 pages, des gourdes, et des fournitures connexes pour chaque bénéficiaire.

Des droits de l’Enfant invoqués 

La Déclaration des droits de l’enfant n’a été rédigée qu’en 1959. Ce texte non contraignant a abouti, en 1989, il y a tout juste 30 ans, à la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), texte contraignant cette fois pour les 193 États qui l’ont ratifié. L’enfant est caractérisé par sa jeunesse et sa vulnérabilité : c’est un être en pleine croissance, un adulte en devenir, qui n’a pas les moyens de se protéger seul. Aussi doit-il faire l’objet d’un intérêt particulier et d’une protection spécifique. Le 20 novembre 1989 avec l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), premier texte international juridiquement contraignant, l’ensemble des droits fondamentaux de l’enfant sont enfin consacrés. L’enfant n’est plus seulement objet de droit mais sujet de droit ; il est désormais reconnu comme un être humain à part entière avec des droits civils, économiques et sociaux. L’association SOS PAYEZ MOI L’ÉCOLE s’inscrit dans cette philosophie extra-universelle. En termes de perspectives, l’association souhaite construire son propre Orphelinat à long terme et les préparatifs liés à la rentrée scolaire qui démarre dans 3 semaines affichent 50% en termes de logistique et financier.

Lire aussi: [Autisme au Cameroun] L’association « Handicap Sans Visage » annonce une campagne de sensibilisation

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!