CULTURESOCIETE

[Littérature] Conserver les acquis culturels par la langue maternelle

C’est l’objectif principal que se fixe ce magnifique ouvrage illustré pour enfants intitulé « Axel veut apprendre sa langue maternelle ». Eric Théophile Tchoumkeu l’auteur, avec le concours de Dieudonné Mbassi en illustrations, met en lumière une réalité à l’ère où nos langues locales tendent à disparaitre à cause de facteurs endogènes. À travers ce livre édité aux Éditions de Midi, la problématique attachée est plus que d’actualité.

 

22 pages et une série de questions fondamentales à l’ère de la mondialisation. Les langues maternelles elles, tendent à se faire en pratique dans la bouche de nos enfants. Et cela à cause de l’environnement très extraverti. Le personnage Axel, ouvrira les yeux de ses parents à cause de sa curiosité, qui possède toute sa légitimité. Une curiosité née de frustrations de ne pas pouvoir s’exprimer en sa langue maternelle, lors des séances écolières. Le « Héros » de cet ouvrage va donc provoquer son destin. Un destin de changement! Un ouvrage que je recommande aussi bien aux enfants de plus de 6 ans, et également aux parents afin de ne pas laisser leurs langues originelles pour mortes. Dans un language assez simple, et des échanges portés avec précision, l’ouvrage nous enseigne une leçon: Les langues maternelles doivent vivre!

 

A l’échelle mondiale, on estime qu’entre 50 et 75 millions d’enfants « marginalisés » ne sont pas scolarisés. Lorsque la langue utilisée à l’école n’est pas la première langue parlée par les enfants, le risque de déscolarisation ou d’échec dans les petites classes est plus élevé. Des études ont montré que l’on obtient de meilleurs résultats au primaire lorsque la langue d’enseignement est la langue maternelle des apprenants. Or, malgré les preuves croissantes en ce sens et la demande des parents, de nombreux systèmes éducatifs dans le monde continuent à imposer l’usage exclusif d’une, ou parfois de plusieurs langues privilégiées, excluant de ce fait les autres langues, et avec elles les enfants qui les parlent.

Lire aussi: [Littérature] Les dangers d’un triangle amoureux dans « Maurelle et Flora »

La langue maternelle joue aussi un rôle essentiel pour l’enfant dans le développement de son identité. Il est important pour lui de savoir où sont ses racines. La langue lie l’enfant à sa famille et à ses proches, mais aussi à d’autres personnes.

Lire aussi: [Littérature] Abakar Ahamat procède à l’autopsie des avantages d’agents publics dans son nouvel ouvrage « Le Fameux Article 2 »

Lire aussi: [Littérature] Danielle TJEGA décrit les réalités sociales dans son recueil poétique « Ode d’une enfant noire »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!