SOCIETE
A la Une

DRAME : ‘’ MES LARMES NE CESSERONS DE COULER ‘’

Voilà en quoi ce résume l’amour indéfectible que porte la jeune Ange âgée de 19 ans à l’endroit de son illustre disparu Krys âgé de 23 ans et décédé dans des conditions tragiques.

L’amour des deux jeunes gens commencé en février 2018 lorsqu’ Ange est allé prendre un pot au quartier Bonamoussadi à Douala en face de Santa Lucia. C’était directement le coup de foudre comme le précise la jeune fille et les deux ont directement échangé de contact. Tout allait bien entre les deux amoureux, au point où Ange et Krys décident d’aménager ensemble, grâce aux petites économies des deux.

Deux mois plus tard la jeune fille tombe enceinte, et ils décident de garder le bébé malgré le fait qu’ils n’avaient pas de moyen. Ange travaillait dans une boutique de la place. Les choses ont commencé à dégénérer quand sa grossesse ne lui permettait plus de travailler. Elle a dû arrêter et toutes les charges étaient sur les épaules de Krys. C’est ainsi que ce dernier a dû travailler dans une laverie pour au moins nourrir sa dulcinée et gagnait que 1300 Fcfa par jour. Dans son entourage, Il avait un ami qui faisait dans le Chawarma et cet ami lui propose de travailler avec lui. Krys n’a pas existé à rejoindre son ami dans ce business où pour un premier temps, il devait être son assistant et son apprenti. Ayant une facilité d’apprentissage, Krys s’impose, mais le commerce bat de l’aile.

Pensant à l’avenir de sa future fille et de sa fiancée, Krys accepte une autre proposition, celle d’un autre ami qui envisageait ouvrir un mini Fast food au niveau du rond-point Petit Pays. Ce qu’il avait à faire était de faire le Chawarma, il a travaillé environ deux à trois mois là-bas et puis un heureux matin du 31 décembre 2019, sa financée accouche d’une magnifique fille.

Déboires

Un jour un Monsieur appelé Wandji Cyril interpelle Krys et lui a dit qu’il veut installer une machine de Chawarma à Dschang mais qu’il ne sait pas où acheter une bonne machine. Dans son élan de vouloir donner un coup de main, Krys lui a dit ‘’qu’il y’a pas de problème qu’il va l’aider et qu’il connaît où en trouver ‘’.

Ils ont changé de contact et quelques jours plus tard Sieur Wandji entre en contact avec lui, et les deux se donnent rendez-vous où il fallait aller acheter la machine. C’était à Akwa au niveau d’Equinoxe. Ils ont fini la transaction et Krys est rentré.

Il va raconter l’histoire à sa fiancée et lui dira que Sieur Wandji tient à ce qu’il ait former ses employés à Dschang. Vu sa situation Krys n’a pas craché sur l’offre. Prévu pour 3 jours mais le séjour avait été prolongé à 6 jours. Il était logé à l’hôtel, véhiculé par son patron, et payé 10 000 Fcfa par jour.

À son retour Krys n’était plus la même personne, il avait l’air malade fatigué etc … sa mine avait changé il avait déjà constamment froid, il ne voulait pas de ventilateur sur lui, il était de plus en plus calme et pâle. Les deux avaient pensé que c’est peut-être le changement de ville brusque et le climat aussi et vu le travail qu’il avait fourni là-bas. Au fil des temps, sa santé ne s’améliore pas. Quand il a dépensé tout l’argent que Sieur Wandji lui avait donné, Krys a commencé la folie, au point de vouloir ce déshabiller, il criait comme un chien, il ne pouvait plus parler. C’est ainsi que sa famille se mobilise pour lui sauver la vie. Des marabouts en passant par les naturopathes, rien de ne marche. D’après Ange, quand Krys a commencé la folie, elle a appelé M. Wandji Cyril pour lui informer de la situation et savoir ce qu’il a fait à son homme. En réponse, Sieur Wandji a dit qu’il allait envoyer quelqu’un sur place pour s’acquérir de la situation et il va prendre en charge les frais médicaux de Krys. C’est après cet échange qu’il va disparaitre des radars.

‘’ Le pauvre malade était déjà arrivé à un stade où on lui mettait les couches, c’était horrible, il a vraiment souffert. Sa mère est venue, on l’a transporté de Douala pour Bertoua, arrivés chez eux c’était le 17 novembre 2020 je l’ai nettoyé et je lui ai donné ses médicaments, y compris la bouillie aussi. J’ai mis sa tête sur mes genoux il a commencé à tousser et a tiré ma tête vers lui m’a donné un baiser pour la dernière fois j’ai laissé couler une larme et a rendu l’âme. », raconte Ange qui se pose toujours des questions sur l’origine de la mort de son fiancé Krys âgée de 23 ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!