SOCIETE
A la Une

Recherche : Un spécialiste de l’herméneutique produit par l’Université de Dschang.

Le Vingt et quatre juillet dernier, la salle de la Dschang School of arts and social sciences de L’Université de Dschang a servi de cadre pour la toute première soutenance de Thèse PhD en Philosophie Herméneutique au Cameroun.

Il s’agit de la thèse du nommé DEFO NZIKOU Jacob Cléophas, dirigée par le Pr Joseph TEGUEZEM (Maitre de Conférences) et soutenue publiquement devant un jury d’expert. Il était composé du Pr Lucien AYISSI (Président, Ydé 1), des Prs Charles-Romain MBELE (membre, Ydé 1), Jacques CHATUE (membre, Uds), Roger MONDOUE (membre, Uds) et bien entendu le Directeur susdit, sous le thème « Hans-Georg Gadamer et l’idée d’une herméneutique philosophique autonome. Vers un dépassement de l’herméneutique théologique ? ». En quatre heures d’horloge, le désormais Dr DEFO Jacob Cléophas, face aux différentes questions posées par les éminents membres du jury, a répondu avec maestria et montré, sans timidité, qu’il maîtrise son sujet. Les échanges qu’oblige un tel exercice scientifique ont globalement porté sur le fond du projet philosophique gadamérien. Ce qui lui a valu la mention très honorable, avec les félicitations du Jury, à l’unanimité.

Gadamer et le projet d’une autonomisation de l’herméneutique philosophique

En effet, Hans-Georg Gadamer (1900-2002) est un philosophe allemand, dont le projet philosophique est de mettre sur pied une herméneutique philosophique autonome, démarquée des herméneutiques théologique, juridique, philosophique, littéraire et scientifique déjà constituées dans l’histoire, qu’il considéré comme théologique et dogmatique. Insatisfait de l’Herméneutique développée par Schleiermacher, l’auteur de Vérité et Méthode cherche dont à dépasser l’herméneutique théologique, à l’effet « d’assurer l’autonomie de l’herméneutique philosophique, en dépit d’une tradition piétiste qui pèse encore sur ses épaules comme un fardeau ». Face à cette volonté manifeste de rupture entre les deux formes d’herméneutique, certains ont pensé qu’il s’agissait d’une discontinuité programmée, d’autres y ont vu une continuité tacite, sous prétexte que l’herméneutique philosophique ne peut se défaire de celle théologique. Dans son travail, le Dr DEFO a procédé, à travers une approche historico-compréhensive, à une relecture du projet gadamérien, laquelle a permis de conjuguer les deux approches contradictoires. Cette conciliation, selon le candidat, a des enjeux épistémologiques, anthropologiques et éthiques.

L’offre philosophique du Dr DEFO/Thèse défendue

La lecture approfondie de l’offre intellectuelle de Gadamer a permis au néo-Docteur en philosophie de cerner une forme de réflexivité théologique, ainsi qu’une théorie herméneutique à laquelle cette forme de réflexivité donne lieu. L’analyse proposée qu’il propose met en évidence le déploiement performatif de la réflexivité chez cet auteur, qui parvient à renoncer au positivisme en réintroduisant la subjectivité dans la recherche philosophique de la vérité. Qui plus est, contre les thèses discontinuité et continuité au sujet du rapport de Gadamer à la théologie, le Dr DEFO démontre que la théologie n’est qu’une matrice d’intelligibilité pour l’herméneutique philosophique gadamérienne. Il brillamment défendu, devant le jury, dans un vocabulaire adéquat, que « la thèse d’une discontinuité dans la continuité dont le dessein est d’élaborer, dans une confrontation raisonnée des rapports à la fois théologiques et philosophiques, une épistémologie et une éthique toutes nouvelles dans l’activité herméneutique contemporaine ». Le jeune Docteur fait œuvre de Philosophe lorsqu’il propose, à la suite de ses analyses, que le dépassement philosophique des autres modes d’herméneutique soit dialectique et non essentiellement radical.

Dr DEFO : Herméneute et auteur de la première thèse en herméneutique au Cameroun

La thèse de DEFO NZIKOU Jacob Cléophas, construite en Cinq années doctorales, dans l’Unité de Recherche de Philosophie et Sciences Sociales Appliquées (URPHISSA) du Département de Philosophie, Psychologie, Sociologie, dirigé par le Professeur Jacques CHATUE de l’Université de Dschang, est une grande première en herméneutique au Cameroun. C’est désormais un philosophe en acte, un herméneute spécialisé et ses premières publications scientifiques (http://defonzikou.home.blog, http://espritcritique.hypotheses.org/585) font de lui un philosophe du sens, car l’herméneutique comme ensemble des connaissances et techniques permettent de faire parler les signes et de découvrir leur sens (M. Foucault, Mots et choses, 1966, p. 44).

Bon vent cher Docteur !

 Bertrand Nzogang

Lire Budget 2021 : Madeleine Tchuinté déplore l’insuffisance des fonds de la recherche
Lire Education: Pauline Nalova Lyonga inaugure un programme national d’intégration d’e-learning dans quatre lycées de Douala

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

  1. Bonjour, je pense qu’il s’agit de la première soutenance de thèse en Philosophie herméneutique au Cameroun et non de Philosophie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!