CULTURE

[NOTE D’ÉCOUTE] Sandrine Nnanga réanime la légende Petit-Pays dans son nouveau single « Blessed »!

Le nouveau single de l’artiste interprète camerounaise « Blessed »(Nyafu Nyafu) dévoilé le 29 juin 2021, intervient 4 mois seulement après le projet « Danse » extrait de son tout premier album. En marge d’une production éparse, le titre reprend l’un des classiques du « Turbo d’Afrique » dès les premières notes: « Polissy », commis il y’a 25 ans plus précisément en mai 1996. La douceur gospel injectée et la touche pop apportée par un Dj Kriss omniprésent, donnent à cette chanson une direction non linéaire par sa structure. Analyse.

Esquisse ou prévisibilité

Elle avait déjà donné le ton de cette production à travers des teasers sur les réseaux sociaux. L’énoncé du titre « Blessed », donnait déjà un volant gospel sans dévoiler amplement le modèle musical qui devait en découler. La pochette du single d’ailleurs en double proposition, possède sur un fond blanc, des motifs triangulaires en cinq couleurs dont les trois premiers intervalles sont ceux du Cameroun.

 

Coïncidence ou engrenage du concepteur graphique Metroo Media dont la signature est perceptible au bas du titre du single. À l’écoute, l’on ressens la pâte de Christopher Avom, alias DJ Kriss qui par contre présent à deux niveaux dans le parcours de Sandrine:

1-Les projets Ma’a(11 janvier 2019) et « Pour la vie »(5 avril 2019) qui plantaient déjà le décor de sa carrière solo.

2-Sa présence multitâches au sein de son album « Introduction », où il joue en mastering, co-production, arrangements et mixage.

Vive le « Roi », Le Roi est vivant

Le thème de cette chanson est lié à l’amour que nous porte le bon Dieu, et aux bénédictions qui nous attendent. Toutefois, elle peut aussi se réincarner à travers notre quotidien d’humains. Message d’espoir et de convictions. De la 8ème à la 19ème seconde, l’un des titres éponymes de Petit Pays est samplé « Polissy », une pure chanson makossa vielle d’une vingtaine d’années. L’artiste a sans doute voulu susciter chez le mélomane une émotion différente ou subtile, souvenirs souvenirs dira t’on. Ce tube de « Rabba Rabbi » est extrait de l’album dénommé « Class M&F » d’une durée totale d’une heure et 12 minutes, produit à l’époque par le promoteur Aoudou Karimou de Septocam Productions, emballé sur deux labels dont Sonodisc. Pour la petite histoire, cet album avait battu le record de ventes physiques dès sa sortie avec 50.000 exemplaires arrachés en un jour! Enregistré à Paris avec l’aide de 22 musiciens, Petit Pays, sortait alors 1 an plus tôt d’un concert au stade Mbappè Leppé de Douala.

 

A sa sortie en mai 1996, l’album avait créé la polémique pour ceux qui s’en souviennent, et peu de temps après, Petit-Pays quitte précipitamment le pays, et toutes sortes de rumeurs apparaissent : on le dit rechercher pour atteinte aux bonnes mœurs et à la pudeur pour avoir poser nu sur la couverture de l’album, on le dit fou ou encore attaché et nu dans la ville de Kribi. C’est ainsi que le 10 mai 1996, Joseph Béti Assomo alors sous-préfet de l’arrondissement Yaoundé III à cette période, actuel Ministre de la défense, prend la décision de censurer l’album dans le territoire camerounais. C’est donc une chanson marquée d’histoire, extraite de ce double album « de l’avocat défenseur des femmes ».

 

Extraversion par la langue?

Il s’agit de la première composition entièrement en anglais hors album de Sandrine Nnanga. Si le texte est assez simple à retenir, il a aussi pour objectif de placer la chanteuse dans un registre extra compétitif, il faudra donc aller chercher plus loin. « BABA » extrait de son album Introduction, deuxième piste est dans le même sillage, avec tambourins et percussions suffisamment soft pour ressortir la voix glacée de Sandrine. Pour ce nouveau single, la guitare ? de Ben est non immersible avec des écrins particuliers. Si à la fin de la chanson on constate une « voix de sirène » de Sandrine à la « Halo » de Beyoncé (sortie en 2008) on remarque que le sampling revient. La tessiture moyenne de la Sandrine couvre pratiquement deux octaves et demi selon ses perfomances, et celle de artistes chanteurs hommes auxquels j’assiste aux spectacles, ne dépassent pas généralement deux octaves. Le single « Nyafu Nyafu » de Sandrine annoncerait la venue d’un nouveau projet (EP) d’ici la fin d’année 2021.

il faut savoir que toutes les langues sont belles. Si certaines langues semblent plus adaptées à certains styles de musique, il ne faut pas croire que d’autres langues ne soient pas appropriées. Par contre il est certain chaque langue a une sonorité différente.

Lire aussi: [NOTE D’ECOUTE] MA’ALEH, ou les 4 péchés capitaux de la chanteuse MIMIE

Lire aussi: De sa voix chaude, Sandrine Nnanga honore les mamans sur une reprise de « Sweet Mother »

Lire aussi: [TALK] Sandrine Nnanga « Je fais la musique pour faire battre les cœurs et toucher les âmes »

Lire aussi: [CONCERT] Carton plein pour la magnifique Introduction de Sandrine Nnanga!

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!