CULTURE

[Littérature] « L’orphelin d’État », La nouvelle peinture sociétale de Brice Sado

Le jeune écrivain camerounais a dédicacé son premier chef-d’œuvre au terme d’une conférence de presse organisée à Yaoundé le 5 juin 2021.

La bibliothèque camerounaise vient de s’enrichir d’un nouvel ouvrage d’art. Une écriture pas pour plaire, mais plutôt une écriture pour peindre une société où les intérêts individuels priment sur la collégialité. C’est de l’art pour le progrès. Disent les adeptes de la littérature.

Brice Sado qui apparaît désormais comme un écrivain engagé traite plusieurs thématiques notamment le manque d’infrastructures dans les zones rurales à l’instar des écoles, mariage précoce, l’exode rural etc… 

Cet ouvrage de 262 pages,structuré en trois chapitres devrais nous servir au quotidien surtout dans la quête permanente de la solidarité dans notre société. Car qui parle de solidarité dit progrès en même temps.

Brice Sado s’inspire des maux actuels qui minent la société afin d’étaler  les différents vices ainsi que leurs conséquences sur un peuple qui ne demande qu’à vivre décemment, lui qui rêve d’un monde meilleur dans lequel chacun pourrait vivre dans de bonne conditions.

L’orphelin d’État est un roman qui peint les tribulations d’une société où l’individualisme se veut prioritaire sur la majorité.

Les faits relatés dans cet ouvrage paraissent si réels zu point où ils suscitent chez le lecteur de nombreuses interrogations. Ce livre sd veut également historique dans la mesure où il dévoile les conditions de vie d’une société qui voit ses droits bafoués et avec des rêves assombris. Une société qui doit vivre dans des conditions de précarité extrême. C’est donc une société orpheline d’État.

Lire aussi: Littérature : “Une page historique de la littérature camerounaise”

Le roman de Brice se revendique également d’être un oivrage socio politique culturel. Il dégage plusieurs tonalités notamment la tonalité tragique, ou même encore lyrique. C’est donc un plaidoyé car l’auteur interpelle chacun de nous à de bien meilleur sentiment. dans une société où led intérêts.personnels et égoists peuvent gâcher la. Vie d’un quidam. 

Lire aussi: Littérature: Maurice Kamto fait paraitre deux nouveaux ouvrages

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!