POLITIQUESOCIETE

[Entretien des routes en terre] Des solutions éludées pour leur durabilité

En attendant le bitumage des routes en terre, l’objectif de l’Ingénieur de l’État est de maintenir les axes routiers en terre d’un linéaire de 113 716 km dans un état de traficabilité en toutes saisons, pour une durée d’au moins 5 à 7 ans, avec une vitesse de référence de 60 km/heure, après une intervention et en traitant systématiquement les points de rupture qui peuvent être soit les bourbiers, soit l’effondrement des buses et le drainage.

D’où la nécessité absolue d’explorer les solutions envisageables et réalistes avec l’utilisation des matériaux disponibles localement dans chaque coin du pays et le recours aux stabilisants innovants en fonction des types de sol et de contexte géoclimatique pour les Régions de l’Est, du Centre et Sud. Constituant le Grand réseau Sud. Zone géographique au centre de ce deuxième jour du séminaire de vulgarisation de la Note de Stratégies d’Entretien durable des Routes en Terre ce mercredi 02 juin 2021. C’est cela l’objectif central précise le Ministre NGANOU DJOUMESSI. << _Cela emporte comme conséquence une maîtrise de coûts, pour que nous puissions sortir de ce perpétuel recommencement._>>*

Le réseau sud correspond à la zone forestière du plateau Sud-Camerounais. Le climat y est de type équatorial à 4 saisons, avec une pluviométrie variant de 1600 à 1800 mm de pluies par an. Le relief est constitué de replats, de collines et de bas-fonds pouvant être marécageux. Les matériaux meubles rencontrés dans cette zone sont essentiellement constitués de graveleux latéritiques. Il faut toutefois relever que ces matériaux ne présentent pas les mêmes caractéristiques granulaires et mécaniques sur l’ensemble de la zone. On rencontre également dans cette zone, des argileux généralement dans les zones basses.

Lire aussi: [Suivi des Infrastructures routières] Le MINTP en visite d&rsquo;évaluation dans la Région du Sud

Les solutions explorées pour le traitement des principaux types de points critiques recensés dans le réseau sud sont identiques à ceux des autres réseaux : les bourbiers préférentiellement dans les zones basses, les départs de matériaux et les ravins dans les zones de forte pente, des affleurements rocheux, les départs de matériaux dans les zones de virage étroit.

Lire aussi: [Entretien durable des Routes en terre au Cameroun] La Stratégie Nationale revisitée

Ces points critiques seront traités soit par Litho stabilisation (ajout de grave naturelle (notamment latéritique) ou concassée 0/31.5 dans des proportions déterminées après essais), soit par pose de pavés de roches. Dans des zones d’affleurements rocheux où des excavations ne peuvent être réalisées, on pourra procéder à la pose d’une couche de béton hydraulique renforcé.

Lire aussi: Aménagement des routes du Sud : La boucle du Dja est à 25% de taux d’exécution

Les assises virtuelles, comme depuis le 1er juin sont toujours sous la présidence du Ministre des Travaux Publics Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, ils s’achèvent ce 03 juin 2021, avec la vulgarisation de cette Note de Stratégie d’Entretiens durable des Routes en Terre dans le réseau Ouest constitué des Régions du Nord-Ouest, Sud-Ouest, Littoral et de l’Ouest.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!