ECONOMIESOCIETE

[Assurance automobile] Le secteur en proie à une concurrence déloyale

Selon une enquête menée par un huissier de justice, il ressort que certaines agences faussaires procèdent par la sous tarification des primes d’assurances qu’elle délivre aux clients.

Par Ulrich Mmala

Le marché de l’assurance au Cameroun se porte de plus en plus mal. Pendant que certains assureurs font preuve de professionnalisme en vendant les assurances automobiles aux prix homologués, certains concurrents font subrepticement la sous tarification en vendant à des prix relativement bas, tout en délivrant les reçus aux prix homologués. Un comportement en marge à la réglementation en vigueur fixée par les instances compétentes que sont l’Association des Assureurs du Cameroun (Asac) et la tutelle à travers le ministère des Finances, représenté par la Direction nationale des Assurances (Dna).

Afin de protéger notre source, nous appelons Marina.  Elle est Huissier de Justice près la Cour d’Appel du Centre et les Tribunaux de Yaoundé. Marina a mené une enquête dans la ville Yaoundé et dont une copie des résultats contenus dans un procès-verbal a été envoyé à la rédaction de votre journal le quatrième pouvoir. 

Selon maitre Marina, ce sont les patrons d’assurances qui constatent la concurrence jugée déloyale qui gangrène leur secteur d’activité.  Premier escale, l’agence GMC .AG. ALGELO ASSURANCES Sarl, Bureau de souscription Essos, sise au lieu-dit Avenue Marc Vivien FOE à Yaoundé, non loin du lieudit Mobil Essos. Marina s’est rendu dans ce lieu avec un certain Amougou  en sa possession des photocopies d’un dossier de véhicule( carte grise, ancien contrat d’assurance, permis de conduire,) au nom de Sté MO OGWONG Trading Co. Il présente ces documents et une somme de 18.000 Francs pour deux (02) mois d’assurance. L’agent qui valide le dossier délivre ensuite une police d’assurance dont le N »A21123SE0101495 valable du 1210512021 au 1110112021 pour le véhicule LT 495 CQ et un contrat d’assurance. Cependant, il est mentionné sur le reçu le montant de 23.181Francs.

Cap au quartier Rond point Express. Usant de la même méthode, Marina s’est rendue à l’agence GMC AG.ALGELO ASSURANCES, en face de stationt Oillibya. Ici, celui qui l’accompagne possède un dossier au nom de NOUHOU épse KWUIMO Jeanne. Ces documents sont alors présentés à une dame d’âge adulte qui les reçoit et lui verse une somme de 45.000 Francs pour trois (03) mois d’assurance. Cette dernière lui délivre une police d’assurance N’4211230101249 valable du 1110512021 au 101081202t pour le véhicule CE, 730 KV et un contrat d’assurance indiquant que la prime encaissée est de 66.167 Francs.

Cette situation déplorable instaure un climat délétère, une ambiance de conflit permanent. Le faux et la contrefaçon tuent l’économie et freine le développement. Ce comportement hors-la-loi met à mal le marché de l’assurance avec toutes les conséquences que cela entraîne. Notamment le désistement de certains entrepreneurs à investir dans le secteur.

Les assureurs qui agissent dans le strict respect de la réglementation, appellent les instances compétentes à restaurer un climat de confiance et mettre fin à cette supercherie. 

Lire aussi: Performances : le secteur des assurances enregistre une production globale de 210 milliards en 2020

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!