POLITIQUESOCIETE

[Médias] Idriss Linge tacle Adèle Mballa au sujet de la Presse privée

*Sur la CRTV radio ce matin Adèle Mballa une journaliste de la CRTV parlant de la presse privée l’a traité de corporation prostitué qui se vend au premier venue.* Par Idriss Linge

Cela m’a gêné énormément.

1 Je n’ai fait mon métier de journaliste que dans la presse privée et ceux qui me connaissent savent que je ne prend pas le gombo et ne me prostitue pas

2 c’est facile de dire que les autres sont prostitués lorsque on travaille pour une organisation qui ne manque pas à proprement parler de ressources

Lire aussi: Covid-19 : les entreprises de presse, les oubliées de l’aide institutionnelle pour réduire les effets de la pandémie

la presse privé a un défi de management et personnellement je me suis toujours opposé aux tares de notre presse. Mais je pense qu’il faut saluer le courage des journalistes (pas les patrons de presse) qui tous les jours essaient de faire leur travail malgré les pressions de toutes les sortes.

J’aimerais voir CRTV et les autres médias publics sans subventions de l’Etat encore que même avec subvention, on sait qui sont les médias ui bénéficient le plus du gombo gouvernemental, ce n’est pas la presse privée

Lire aussi: [Liberté de la Presse] Le Sous-Préfet de Yaoundé 1er interdit la manifestation pacifique du Réseau des patrons de presse

 

C’est vraiment dommage que les efforts des journalistes sérieux soient ainsi refoulé. moi je ne suis pas prostitué et je le di avec une grande modestie, dans mon domaine qui est celui de l’économie, j’ai su créer du leadership sans forcément prendre du gombo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!