POLITIQUESOCIETE

[Infrastructures routières] Dernier sprint pour les travaux d’aménagement dans la Boucle du Dja

Selon les responsables des entreprises dévolues sur le terrain, les travaux d’aménagement de la Boucle du Dja affichent 65,49% de réalisation. C’est à la suite de la visite de travail entamée ce lundi 10 mai 2021 dans la région du Sud, par le Ministre des travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi et sa suite.

Le projet concerne la réhabilitation de certaines routes de l’arrondissement de Meyomessala et couvre les itinéraires Ndjom-Yekombo Biboulemam (8,30 km); la boucle Bidjong (41,80Km) et le tronçon Carrefour Zoumeyos-Mekin (12,30 km). Le taux d’avancement des travaux à ce jour se situe à 65,49% pour une consommation des délais de 88,30%. L’achèvement du projet prévu pour le 05 septembre 2021; un délai qui justifie la présence du Ministre des Travaux publics sur le site du projet.

Le premier arrêt de cette première étape a été la présentation du projet au point kilométrique 00. Sont en cours, la construction des ouvrages, dont celui du point kilométrique 27+330 et les travaux de chaussées. Au point kilométrique 9+700 du tronçon 3, les travaux d’imprégnation et de sablage de la couche de base en grave concassée sont très avancés.

Des contingences

Sur la liste des difficultés, le payement des décomptes: sur 12 décomptes émis par l’entreprise et validés, seule l’avance de démarrage et une partie du décompte N2 sont payées. Le volume des décomptes impayés est chiffré à 5,6 milliards f cfa. La Mission de Contrôle est elle aussi en attente de payement de ses décomptes dont le montant s’élève à 300 millions f cfa.

Travaux livrés d’ici Septembre

Par ailleurs, 41 kilomètres sont bitumés sur les 62,70 attendus.

À ce jour, les travaux restant sont entre autres la construction de trois dalots, une vingtaine de kilomètres à couvrir en termes de bitumage et les travaux de signalisation. Les problèmes majeurs posés sont de deux ordres: le paiement des décomptes et le prolongement des délais de la Mission de Contrôle. A ces problèmes majeurs, peuvent se greffer celui de l’approvisionnement en bitume et les perturbations liées à la pandémie à coronavirus.

Pour rappel, le projet concerne la réhabilitation de certaines routes de l’arrondissement de Meyomessala et couvre les itinéraires Ndjom-Yekombo Biboulemam (8,30 km); la boucle Bidjong (41,80Km) et le tronçon Carrefour Zoumeyos-Mekin (12,30 km). Le taux d’avancement des travaux à ce jour se situe à 65,49% pour une consommation des délais de 88,30%.

S’agissant des paiements des décomptes de l’entreprise, il a été précisé qu’un payement d’un montant de 1.5 milliards a été engagé et que les aménagements internes au budget du Mintp ont permis de dégager en outre une somme de 2 Milliards; soit un total de 3,5 Milliards au profit de l’entreprise. Le Ministre des Travaux Publics a en outre évoqué d’autres pistes susceptibles de permettre à l’entreprise de disposer de fonds à travers des mains levées partielles, tout en insistant sur la bonne tenue du journal de chantier.

 

Sangmelima-Bikoula: 83,34% d’exécution des travaux

C’est à peu près sur 63 kilomètres de routes bitumées que le Ministre des Travaux Publics et sa délégation ont roulé entre Sangmelima et Bikoula. Un parcours qui était autrefois considéré comme celui du combattant, au regard des difficultés rencontrées par l’entreprise Kayson en charge des travaux. S’il était quasiment impossible d’effectuer des travaux le long du fait des problèmes de libéralisation des emprises, l’avancement actuel des travaux fait dire que ces problèmes sont désormais derrière.

Le projet de construction de la route Sangmelima-Mekok-Bikoula consiste au bitumage de 65km de route revêtues en béton bitumineux, avec une chaussée de 07,50m de large, des accotements de 2,00m en agglomération et de 1,5 m en rase campagne ainsi que des dalots et ouvrages d’assainissement. Des installations relatives à la protection du patrimoine routier sont également prévues dans le projet. L’avancement des travaux affiche un pourcentage de 83% avec un avancement financier de 81%. Actuellement, l’entreprise travaille sur les moins de deux kilomètres restant qui attendent la pose des enrobés.

Au rang des problèmes identifiés, l’indemnisation de quelques riverains dont les biens ont été détruits du fait du passage de la route, du point kilométrique 63 au point kilomètres 64,5. À cet effet, l’autorité administration compétente a été saisie pour effectuer les diligences nécessaires en vue du payement des bénéficiaires. Une fois les travaux routiers achevés, il ne resteront que ceux de signalisation et ceux relatifs à la protection du patrimoine routier. La Banque islamique pour le Développement a pour sa part prorogé le délai de décaissement des fonds jusqu’au 30 juin 2021. La date prévue pour l’achèvement des travaux est prévue pour le 31 mai 2021. L’entreprise a par ailleurs sollicité le délai du 30 septembre 2021 pour achever totalement lesdits travaux.

Lire aussi: Conférence annuelle: Les 4 priorités du MINTP en 2021 pour la maîtrise des coûts liés aux infrastructures routières

Route Bikoula-Djoum: 85% de travaux réalisés sur les 38 kms 

Les travaux sont quasiment achevés sur la route Bikoula-Djoum. L’usager qui parcourt le long de cet itinéraire sera sans doute marqué par quelques sections non recouvertes de bitume, en raison des problèmes de libération des emprises qui subsistaient encore et dont solution a été trouvée à travers le payement des droits aux bénéficiaire concernés. Sur les 38 kilomètres du projet, 8 sont en attente de bitume. D’une manière précise, les travaux restant concernent: le réglage de la plate-forme sur 3,4km; la réalisation de la couche de fondation en grave lateritique sur 5,180 km; la mise en œuvre du béton bitumineux sur 8 km et la construction de deux dalots. Les travaux se déroulent de bout en bout le long de l’itinéraire. L’avancement physique des travaux se situe à 85% pour une consommation des délais de 98%. La date d’achèvement des travaux est fixée au 31 mai 2021.

Les problèmes majeurs rencontrés par l’entreprise sont relatifs à la libération totale des emprises qui empêche le déroulement des travaux de façon linéaire. L’organisation des travaux en saut de puce aura permis jusqu’ici à la mission de contrôle Beta Consult-PACE et à l’entreprise Arab Contractor, de faire avancer le projet. Le Ministre des Travaux Publics a insisté sur l’impératif de résoudre ces problèmes afin d’achever le projet. Il a précisé à cet effet qu’une provision conséquente a été faite pour l’indemnisation des riverains qui sont encore concernés. Il a en outre félicité l’entreprise pour sa détermination et la qualité du travail en cours.

Les recommandations du MINTP pour l’efficience des travaux

Le point central de cette analyse des deux tracés à mi chemin, était celui des mesures à prendre en vue de l’achèvement des travaux sur ces deux lots dont le linéaire total est de 103 kilomètres. Il est pour cela attendu de l’entreprise Kayson, la production d’un chronogramme d’achèvement mentionnant toutes les contraintes susceptibles d’influencer la livraison des travaux dans les prochaines semaines. L’entreprise a évoqué la question des fonds, nécessaires à la finalisation des travaux. A cette préoccupation, le Ministre des Travaux publics a recommandé à l’entreprise Kayson de se rapprocher d’Arab Contractor pour une collaboration productive, allant dans le sens de la livraison des travaux au 31 juillet 2021. Il a en outre instruit la régularisation de la situation de la mission de contrôle, en sus du montant d’un milliard 700 millions qui sera payé au bénéfice de l’entreprise.

Pour ce qui est de la section Bikoula-Djoum, les contraintes liées à l’achèvement des travaux concernent la non libération des emprises, la prise en compte de certaines prestations et les retards des paiements des décomptes. En outre, la question de la prolongation des délais de la Mission de Contrôle a été évoquée. L’entreprise a évoqué les problèmes d’approvisionnement en matériaux, en peinture pour les travaux de signalisation et quelques actes de vandalisme enregistrés. L’entreprise a en outre sollicité une prolongation des délais au mois de décembre 2021, tenant compte des fortes pluies. Les sollicitations de l’entreprise d’un examen minutieux et des instructions sont en cours d’exécution pour l’indemnisation de ceux des riverains qui sont encore sur l’emprise des travaux. Le gouverneur de la région du Sud a en outre instruit le Préfet et le sous-Prefet sur la vigilance à exercer et les infractions dans la zone du projet et surtout en ce qui concerne les actes de vandalisme enregistrés.

Lire aussi: Conférence annuelle: Les 4 priorités du MINTP en 2021 pour la maîtrise des coûts liés aux infrastructures routières

Lire aussi: [Suivi des Infrastructures routières] Le MINTP en visite d’évaluation dans la Région du Sud

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!