ECONOMIEINTERNATIONAL

[Crise financière Covid19] Le FMI souhaite taxer les plus riches

Face à des caisses d’Etat qui se vident, le FMI a livré mercredi sa recette anti-crise: augmenter les impôts des plus riches et des entreprises qui ont fait de substantiels bénéfices pendant la pandémie afin de continuer à soutenir les plus vulnérables.

 

taxer les riches

Le Fonds monétaire international tient ses réunions de printemps 2021 en mode virtuel

AFP – DANIEL SLIM

Face à des caisses d’Etat qui se vident, le FMI a livré mercredi sa recette anti-crise: augmenter les impôts des plus riches et des entreprises qui ont fait de substantiels bénéfices pendant la pandémie afin de continuer à soutenir les plus vulnérables.

ADVERTISEMENT

Le Covid-19 a laminé des pans entiers de l’économie mondiale et a affecté durement les personnes les moins qualifiées mais certaines entreprises, comme les géants de la tech, ont largement tiré leur épingle du jeu l’an passé, augmentant leurs bénéfices, alors que le monde basculait dans le tout numérique en raison des mesures de confinement.

Lire aussi: Gestion des fonds dédiés au Covid19: Paul Biya instruit une enquête judiciaire

Aux Etats-Unis notamment, certains ménages, déjà aisés, ont continué de s’enrichir: ils ont pu conserver leur emploi en télétravail, faire bonifier leurs actions en Bourse et épargner en dépensant moins dans les loisirs et les voyages.

Les cours des actions dans le monde, en particulier parmi les entreprises de haute technologie, ont bondi tout au long de la pandémie, accélérant ces dernières semaines pour établir de nouveaux records successifs alors que l’économie mondiale montre des signes de forte reprise après la récession.

Lire aussi: Covid19: Le FMI accorde 135 milliards de FCFA d’aide au Cameroun

« La pandémie a accru les inégalités », a déclaré Paolo Mauro, un des responsables des affaires budgétaires au Fonds monétaire international lors d’une conférence de presse dans le cadre des réunions de printemps.

Si la reprise est là, des millions de personnes sont toujours sans emploi ni ressources.

Et les gouvernements doivent poursuivre leur soutien financier. Il est donc « nécessaire de mobiliser des recettes fiscales supplémentaires » pour les redéployer à travers les soins de santé, l’éducation, les filets de sécurité sociale, a ajouté M. Mauro.

Pour ce faire, le FMI recommande, comme il l’avait fait en octobre, la mise en place d’une fiscalité provisoire sur les revenus les plus élevés pour aider les gouvernements à répondre à ces besoins de financement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!