SOCIETE

Kribi : des journalistes agressés par les enseignants

Les seigneurs de la craie voulaient étouffer la couverture médiatique sur le scandale des vidéos obscènes tournés par leurs élèves.

Le conseil de discipline siégeant au sein de l’établissement a fait intervenir outre les élèves, mais également, leurs propres parents. Les élèves sont ceux incriminés dans la vidéo obscène devenue virale dans les réseaux sociaux, tous en classe de terminale bilingue. Les travaux à huis clos, ont débuté m15h30 en présence des parents des élèves concernés. Au total, 20 élèves, dont 17 filles. Ce conseil s’est achevé aux environs de 23h, sans une résolution officielle communiquée,* «les parents devront attendre chacun, un pli fermé indiquant le sort de son enfant», a laissé entendre un parent ayant pris part au conseil.

Les enseignants du Lycée bilingue de Kribi ont installé un véritable climat de violence contre les journalistes arrivés pour s’enquérir de la bonne information autour de cette affaire. Aux environs de 16h, c’est le correspondant de DBS tv qui paiera d’abord la facture de cette barbarie ; il a été éconduit’ hors de la barrière après avoir été brutalisé avec son matériel, de travail. Après lui, c’était autour du correspondant de vision 4 de subir le même sort, mais beaucoup plus grave, aux environs de 21h30. Roués de coups de poings et de coups de pieds par une dizaine d’enseignants, il sera conduit rapidement à l’hôpital de district de Kribi, puisqu’il saignait abondamment.

« J’ai été témoin des coups de points qui s’abattaient sur un monsieur et je me disais que c’était un voleur, alors que c’était un journaliste qui venait collecter les informations. Le constat que fait avec effroi, qu’est que la violence a finalement fait le lit dans nos lieux de scolarisation et pire encore dans un établissement scolaire, lieu par excellence de la constitution des esprits», s’est indigné un parent d’élève. Ce matin, le proviseur, Jean Maurice Noah a décidé de prendre en charge la victime et ouvrir une enquête sur ces actes de violence.

Suite à .cette-crise sociale au lycée bilingue de Kribi, le préfet de l’océan vient de décider de la tenue d’une réunion de crise sous forme d’Assemblée Générale extraordinaire, samedi, 06 Mars prochain, dès 9h.

Dans la foulée, le délégué régional de l’enseignement secondaire du Sud vient de saisir les chefs d’établissement de son ressort dans une correspondance avec pour objet «Sexualité et pornographie en milieu scolaire»; il s’agit d’organiser une campagne de sensibilisation des élèves- sur les sanctions qu’ils encourent, notamment les acteurs de ces pratiques

Source : La Nouvelle Expression n°5419
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!