ECONOMIELIFE STYLE

Facebook étend son service payant de streaming en direct en Afrique du Sud, Égypte et au Maroc

Le géant des réseaux sociaux Facebook a étendu cette semaine sa plate-forme de diffusion en direct payante à 24 nouveaux pays, dont l’Égypte, le Maroc et l’Afrique du Sud

Le service, qui permet aux créateurs d’être payés pour des événements en direct, a été lancé pour la première fois dans certains pays en août 2021. Selon Facebook, le service s’est considérablement développé, avec des créateurs de visites virtuelles, de concerts privés et de podcasts en direct, entre autres, utilisant la fonction pour monétiser.

La société affirme que les créateurs qui gagnent l’équivalent de 10 000 dollars par mois en utilisant le service ont augmenté de 88% d’une année sur l’autre, tandis que les créateurs qui gagnent 1 000 dollars chaque mois ont grimpé de 94%.

La plate-forme explore maintenant des moyens de monétiser ses plates-formes vidéo courtes et un accès ouvert aux publicités InStream pour Live, entre autres développements. Facebook a également introduit des abonnements de fans dans le cadre de ses efforts pour augmenter les méthodes de monétisation sur sa plate-forme, qui, selon lui, ont continué de connaître une forte croissance, fournissant une source de revenus fiable pour les créateurs.

Il y a maintenant plus d’un million d’abonnements de fans actifs aux créateurs de contenu sur Facebook. La société dit qu’elle prévoit d’étendre la fonctionnalité pour inclure plus de pays dans les mois à venir.

Facebook a ajouté qu’il ne percevrait pas de revenus des fonctionnalités avant août 2021. Cela signifie que les propriétaires de pages peuvent créer des événements, fixer un prix et recevoir 100% des revenus générés jusque-là.

Au lancement, le réseau social a eu une bagarre avec Apple au sujet de la «taxe Apple» pour obtenir la dispense des frais pour les utilisateurs iOS. Le service de streaming en direct payant utilise Facebook Pay, qui permet aux utilisateurs de s’abonner et de payer pour un événement sans donner de commission à Apple ou à Google. Les taxes d’Apple et de Google représentent 30% des revenus du créateur.

Pendant ce temps, le projet de développement de musique live sud-africain-norvégien Concerts SA a publié l’année dernière un rapport de recherche complet (lien externe) qui décompose les différentes activités de diffusion en direct en Afrique du Sud et évalue les modèles commerciaux sous-jacents pour évaluer les risques et les opportunités du live diffusion.

Le rapport aborde des aspects supplémentaires de la diffusion en direct, y compris des questions clés pour les artistes qui envisagent de diffuser en direct, ainsi que des recommandations aux artistes à partir de plates-formes de diffusion en direct.

ActuMuzik-Afrika

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!