CULTURELIFE STYLE

[Découverte] Myname Le Slamaster, la musique au service des mots

Myname le slamaster de son vrai nom Mebonde Ndongo Jean Stéphane, a conjugué ses origines pour dévoiler l’étendue de son talent artistique par le slam. Entre illusions et réalité, l’homme qui a été au centre d’un concert à l’occasion de la célébration OIF à l’IFC Yaoundé le 20 mars 2021, est porteur de plusieurs projets commis le 25 mars.

Révélé du grand public à travers son titre « Mon cri de paix », les prix glanés en amont ont été pour lui les catalyseurs d’une motivation ardente. En effet, il connaîtra sa première grande scène de slam à l’Institut Français de Yaoundé à l’occasion du concours d’écriture « Dis-moi dix mots » de la francophonie en 2012 et remportera le deuxième prix. En 2012, il rejoint le groupe 237 Paroles où il donne des ateliers de slam et de musique ; d’abord à l’IFC puis au musée la Blackitude.

 

En 2017 il participe pour la première fois au Grand Slam National ; il finit second. Il se relance dans l’aventure du Grand Slam National l’année suivante et cette fois il en est le vainqueur, ce qui lui ouvre les portes de la Coupe d’Afrique de Slam Poésie à laquelle il participera comme candidat-représentant du Cameroun en novembre 2018 à N’Djamena (Tchad).

Ses textes sont assez diversifiés en abord de thèmes que par les techniques qu’il emploi. De l’immigration au Covid 19, Myname a su s’adapter à l’actualité pour la transformer en musique.

Bien que le slam n’ai pas une portée aussi lumineuse au Cameroun, plusieurs poètes décomplexés n’hésitent plus à mélanger slam et musique, au grand dam des puristes. En 2004 par exemple, les slammeurs de Spoke Orchestra (trio auquel appartient Nada), ont sorti l’album Interdit aux mineurs. Quittant momentanément l’univers du R&B, le duo franco-camerounais des Nubians ont fait paraître Echoes, premier volet d’une collection dédiée au spoken word. Tous ces projets ont la même ligne de conduite : mettre la musique au centre des mots.

Lire aussi: [Découverte]: La chanteuse Mosayane séduit grâce à sa douceur et son métissage

D’ailleurs en samplant sur « Smash Into You » de la superstar américaine Beyoncé, il réussi à trouver un équilibre entre authenticité et modernité vers d’autres couleurs. Art urbain et populaire, le slam possède aussi une vocation pédagogique auprès des jeunes à travers la mise en place d’ateliers d’écriture et la continuation de nouveaux acquis artistiques. Le promoteur du Festival Écran Slam, qui joue discrétion et mystère, demeure un talent à suivre de près !

Lire aussi: LYDOL complètement meurtrie dans « Jamais Assez »!

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!