CORONAVIRUSSOCIETE

Covid19: Le Cameroun s’achemine t’il vers un second confinement?

*COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE*
SALLE DE CONFÉRENCE AUDITORIUM DU MINCOM
1ER MARS 2021
******************************************************
*CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE MINCOM – MINSANTE – DGSN*
——————————–
*LUTTE CONTRE LE COVID-19, L’APPEL DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE, À LA MOBILISATION DE LA NATION TOUT ENTIÈRE, AU REGARD DE LA DANGEROSITÉ DE PLUS EN PLUS ACCRUE DE LA PANDÉMIE*
******************
1. *APPEL PRESSANT DU MINCOM, AU NOM DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE, ET EN RAPPEL DES TRÈS HAUTES CONSIGNES DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA :*

* »AU SENS DE RESPONSABILITÉ ET AU CIVISME DES CAMEROUNAISES ET DES CAMEROUNAIS, EN VUE DU RESPECT SCRUPULEUX DES MESURES BARRIÈRES PRESCRITES POUR PROTÉGER LES POPULATIONS CONTRE LE CORONAVIRUS. »*
2. *LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION, A PRÉSENTÉ CE JOUR À YAOUNDÉ, LES DONNÉES STATISTIQUES, PLUS QUE PRÉOCCUPANTES, QUI DÉNOTENT DU RELÂCHEMENT GÉNÉRAL AU SEIN DE LA POPULATION, DU RESPECT DES MESURES BARRIÈRES PRESCRITES.*
*RENÉ EMMANUEL SADI :*
*'(…) À la date du 25 Février 2021, le Cameroun compte officiellement :
– 35 Mille 714 cas confirmés de COVID-19;

– 32 Mille 594 personnes guéries,
– 551 personnes décédées,
– 2672 cas actifs, dont 228 sous traitement dans les unités de prise en charge, et 53 compatriotes sous assistance respiratoire.

(…) Le Cameroun est passé de 25 Mille 738 cas positifs à la date du 23 décembre 2020, à 35 Mille 714 cas confirmés de COVID-19, au 25 février 2021, soit une augmentation de Neuf Mille Neuf Cent Soixante Seize (9 976) nouveaux cas positifs dans notre pays, en l’espace de deux mois et deux jours.

Par ailleurs, à la date du 23 décembre 2020, le Cameroun enregistrait un total de Quatre Cent Quarante Six (446) décès, contre Cinq Cent Cinquante et Un (551) décès, enregistrés lors de la dernière évaluation hebdomadaire, le 25 février 2021.

Soit, Cent Cinq (105) cas de décès déplorés dans notre pays, au cours de la même période, c’est-à- dire, ces deux derniers mois..

De même, il y a lieu de relever, pour le regretter, l’augmentation du nombre de patients sous assistance respiratoire, et de façon générale, du nombre de cas d’hospitalisation, de plus en plus élevé.

Toutes choses qui montrent une croissance de jour en jour, de la courbe des données statistiques publiées hebdomadairement par le Ministre de la Santé Publique, et constituent aujourd’hui une réelle préoccupation pour le Gouvernement de la République, ainsi que pour l’ensemble des équipes chargées de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Riposte contre le COVID-19 (…).

CI-APRÈS, LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE – SENSIBILISATION ET MOBILISATION DE L’OPINION NATIONALE -*
DÉLIVRÉ PAR LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT, CE 1ER MARS 2021 À YAOUNDÉ.

*L’Observatoire des Médias et de l’Opinion Publique,*
*Ministère de la Communication,*
*Yaoundé – Cameroun*🇨🇲
👇🏽

 

En effet, l’évaluation de la situation ces temps derniers, révèle un regain de la pandémie, et
donc, une expansion de la contamination sur l’ensemble du territoire national.
A en croire la plupart des observateurs et analystes de l’espace public national, cet état de
fait est essentiellement lié à un relâchement généralisé que le Gouvernement de la République a du
reste, décrié à maintes reprises, depuis quelques temps, et qui s’est traduit par le non-respect, de
la part de la majorité de nos compatriotes, des principales mesures barrières édictées par
l’Organisation Mondiale de la Santé et le Gouvernement, à savoir :
– le port obligatoire et systématique du masque dans les lieux publics ;
– le respect de la distanciation physique ;
– le lavage régulier des mains avec de l’eau propre coulante et du savon ou avec du gel
hydro- alcoolique.
La présente Conférence de Presse Conjointe que nous tenons, avec la collaboration du
Ministre de la Santé Publique, M. MANAOUDA Malachie, et du Délégué Général à la Sûreté
Nationale, M. Martin MBARGA NGUELE, a donc pour but, une fois de plus, d’interpeller nos
concitoyennes et nos concitoyens sur les graves conséquences que charrient l’indiscipline et une
certaine illusion, véhiculée çà et là, tendant à minorer la présence pourtant encore suffisamment
pernicieuse de la pandémie du coronavirus dans notre pays.
Je vous remercie par conséquent, toutes et tous, d’avoir répondu à notre invitation.
Ce faisant, je me dois de rappeler que l’option prise par le PRESIDENT DE LA
REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA, pour la mise en œuvre de notre Stratégie Nationale
de Riposte, a essentiellement consisté d’une part, en la sensibilisation des Camerounaises et des
Camerounais, sur la dangerosité du COVID-19, et d’autre part, en la conscientisation de tous, sur
l’absolue nécessité de notre implication individuelle et collective, dans le respect de l’ensemble
des mesures préconisées, comme gage de l’efficacité et du succès de cette stratégie de riposte
contre le COVID-19.
Aussi, face à l’indiscipline quasi généralisée que nous constatons, et qui porte préjudice à
notre stratégie de riposte, il nous semble plus qu’urgent et impérieux, d’en appeller au respect et responsabilités nos concitoyens, afin qu’ils ne perdent pas de vue que, comme ailleurs, la pandémie du coronavirus continue de circuler au Cameroun, et qu’ils aient constamment présent à l’esprit, ces propos du CHEF DE L’ETAT, dont la pertinence n’est plus à démontrer, à savoir, je

cite :

« Le port du masque dans l’espace public restera obligatoire jusqu’à nouvel ordre (…).
Chacun doit se sentir concerné et apporter sa contribution au combat contre la propagation de ce virus. N’oublions pas que la négligence d’une seule personne peut nuire gravement à l’ensemble
de la communauté. Ne baissons donc pas la garde (…). Dans cette période difficile, nous devons
rester un peuple uni, solidaire et discipliné (…). C’est une des conditions de la victoire que nous
voulons tous remporter.»
Fin de citation.

Mesdames, Messieurs,
Après ce propos liminaire, je vais passer la parole, tour à tour, au Ministre de la Santé
Publique, M. MANAOUDA Malachie, et au Délégué Général à la Sûreté Nationale, M. Martin
MBARGA NGUELE, pour que l’un et l’autre, puissent faire le point de la situation de la pandémie à
l’heure actuelle au Cameroun, dans leurs domaines de compétences respectifs.

Une évaluation assortie bien évidement, de leurs recommandations et de leurs mises en garde éventuelles, étant entendu que toutes les mesures et actions nécessaires, ainsi que les décisions que le Gouvernement de la République pourraient envisager, à plus ou moins brève échéance, seront forcément tributaires de l’évolution de la situation de la pandémie du COVID-19
sur l’ensemble du territoire national.

C’est avec plaisir que je salue la présence ici, de ces deux hautes et distinguées
personnalités, en même temps que je leur souhaite une très cordiale bienvenue.
Je vous remercie de votre bien aimable attention./.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!