CULTURE

Ingénierie culturelle: De nouvelles perspectives au Musée National

L’examen et l’adoption des réformes étaient au centre des travaux du Conseil de direction le 18 février 2021 à Yaoundé. Les acteurs s’y sont penchés autour du MINAC Ismaël Bidoung Mpkatt.

L’avenir du Musée national est au centre des préoccupations du ministère des Arts et de la Culture. Une vingtaine de personnalités parmi lesquelles des administrateurs et des experts issus de divers secteurs étaient autour de la table à la faveur de la troisième session du Conseil de direction du Musée national (MN), le 18 février 2021 à Yaoundé. Les travaux étaient placés sous la présidence du ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt. Lecture du procès verbal de la session précédente, examen et validation des documents, mise en forme et adoption des réformes, sont entre autres les articulations au menu de cette troisième session.

Le président du Conseil de direction, en la personne du ministre des Arts et de la Culture, dans son discours de circonstance, est revenu sur les priorités relatives au domaine culturel prescrites par le chef du gouvernement. Il s’agit, entre autres, de la migration dans la stratégie nationale du développement 2020-2030 des Arts et de la Culture du social au sous-secteur des industries, des biens et services. Il s’agit également des orientations stratégiques sur la réforme du budget programme, de la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, et enfin de l’application des résolutions du deuxième Conseil de direction, tenu en décembre 2019. Selon le Minac, l’application méthodique et technique de cette opérationnalisation permettra davantage une structuration adéquate.

Lire aussi: Tourisme culturel: Le MINAC remporté le trophée de la meilleure innovation

Associations artistiques et Culturelles: Le torchon brule entre le MINAC et les Artistes

Du Musée National

Occupant l’ancien palais du gouverneur de Yaoundé, lui-même transformé en palais présidentiel, le Musée National a profité d’une rénovation complète depuis 2009. A sa réouverture en janvier 2015, cet ensemble d’une superficie de 5 000 m2 a enfin trouvé un nouveau souffle. Et quel souffle ! L’acquisition pour environ 4 milliards de francs CFA de plusieurs centaines de pièces rares et d’objets traditionnels permet d’offrir aux visiteurs une très large palette de la culture camerounaise et exalte de la plus belle manière l’unité et la grandeur du pays.

Avant même de pénétrer dans ce splendide musée, vous serez impressionné par la série de statues de bronze qui se dressent sur le parvis – guerriers, musiciens et chasseurs – et rendent hommage au peuple bamoun. Une fois à l’intérieur, vous aimerez déambuler dans les immenses salles qui exposent des reliques de la vie quotidienne d’autrefois (instruments de musique, ustensiles de cuisine), des attributs de la noblesse traditionnelle – en particulier le célèbre ngiii, masque tribal en bois, mais aussi des portraits des personnalités qui ont marqué l’histoire politique et culturelle depuis l’indépendance du Cameroun

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!