SOCIETE

[Société]: La Police Nationale encercle le Marché Mokolo à la suite d’une rixe mortelle!

La scène se déroule ce 20 janvier 2021 aux alentours de 8h du matin, dans l’une des zones les plus dangereuses de la capitale depuis plus de 20 ans: le Marché Mokolo situé dans le 2ème arrondissement de la ville.

Un policier, connu pour ses frasques de raquette, d’abus de pouvoir et d’autorité va bousculer la marchandise d’une commerçante au lieu dit « Nikki Mokolo » parce que cherchant le passage. En lieu et place d’excuses, dans un marché en proie constant au désordre urbain, aux agressions constantes, et même assassinats, l’homme en uniforme va plutôt réprimander avec énergie et violence la dame en question. Parmi les riverains témoins de la scène, un benskineur âgé probablement d’une trentaine d’années, va prendre la défense de la maman dont la marchandise a été froissée.

Alors que les deux protagonistes se disputent, le policier sous le feu de la colère, va sortir son arme et tirer à bout portant sur le benskineur. Il sera touché à la tête, et mourra sur le champ.

Au vu de la scène macabre, les populations vont se jetter sur le policier et le lapider presqu’à mort, munis de pierre. Par la suite, les témoins de ce double incident et les auteurs présumés vont fondre dans la nature à la vue d’arrivée de renforts non seulement issus du Commissariat de sécurité publique du 2ème arrondissement situé à Dovv Mokolo, et des éléments du GSO & Anti-émeutes.

 

À l’heure où nous écrivons ces lignes 15h55, la circulation des motos est actuellement interdite par les membres des forces de l’ordre et tout le Marché Mokolo littéralement encerclé entre le point Madagascar et Sapeurs Messa, afin de mettre la main sur les auteurs de l’agression sauvage contre le policier. Un fourgon du détachement du renseignement prévisionnel est présent ainsi que quelques membres de la gendarmerie nationale au niveau d’Elig-Effa. La population est appelée à plus de prudence dans ses déplacements, dans cette zone compte tenu du CHAN 2021 en cours au Cameroun.

Aux dernières nouvelles et selon des témoins, le policier en question est interné à l’hôpital Central de Yaoundé, dans un état comateux. Nos tentatives d’entrer en contact avec les corps de défense territorialement compétents ont été infructueuses pour avoir plus de détails.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!