ECONOMIESOCIETE

Le CDIC : l’infrastructure qui viendra développer l’écosystème de l’entrepreneuriat numérique

Le ministre des Postes et Télécommunications, madame Minette Libom Likeng a visité le joyau infrastructurel du Centre pour le développement de l’économie numérique au Cameroun (CDIC), ce mardi 19 janvier 2021. L’objectif étant de s’enquérir du niveau d’avancement des travaux du chantier.

Par Ulrich Mmala

Les travaux menés au CDIC évoluent à un rythme satisfaisant selon madame Libom Likeng, ministre des Postes et Télécommunications. Situé au quartier Bastos à Yaoundé, le Centre pour le développement de l’économie numérique au Cameroun sera équipé d’outils technologiques, de systèmes d’informations et de réseaux de communications électroniques de pointe, pour garantir et assurer la mise en place effective de l’écosystème de l’entrepreneuriat numérique en favorisant la création d’une industrie locale numérique et le développement des applications «made in Cameroon».

L’architecture infrastructurelle est étoilée avec à Yaoundé la centrale des opérations dans un bâtiment situé au quartier Bastos de niveau R-2+2 plus une mezzanine offrant 2000 mètres carrés d’espace utilisable d’une part et d’autre part de 09 centres périphériques dit BIC (Business and Innovation Center) répartis dans chacune des régions du pays.

De façon spécifique, le CDIC apporte des solutions aux priorités stratégiques du Gouvernement à savoir : notamment offrir aux porteurs de projets un cadre propice à l’expression du génie créateur ; développer une industrie locale du numérique ; mettre en place des relais technologiques entre l’entrepreneuriat, la recherche, les PME et les multinationales ; apporter des solutions à l’épineuse problématique du financement de la startup ; drainer des investissements directs étrangers. La liste des objectifs est loin d’être exhaustive.

D’après le MINPOSTEL, Les cibles du CDIC sont de deux ordres. La Cible Diffuse et celle de cœur. Pour la première, La cible diffuse est l’environnement économique camerounais en général impacté par le numérique dans toutes ses strates (l’éducation, la santé, le secteur bancaire, les services, les instruments de paiement, l’administration). La seconde cible quant à elle, est le porteur de projet numérique et le chercheur d’emploi. Ce cœur, qui se recrute majoritairement dans la jeunesse car le CDIC ambitionne sur cinq ans, accompagner 1 000 projets d’entreprise/startups pour cinq cent mille 500 000 emplois directs créés et au moins cinq millions d’emplois indirects.
Donc pour parvenir à ses desseins, le CDIC sera composé des organes ci-après: un organe de Direction qui veille au bon fonctionnement quotidien de la structure et en assure la gestion technique et administrative; un organe chargé de l’élaboration, du suivi et de l’évaluation interne des programmes de formation et d’accompagnement; un organe chargé de la sélection des projets et de la mise en œuvre des programmes d’accompagnement; un organe chargé du business development et strategy; Un organe TECH et IT; un pool de référents (formateurs, conseillers d’entreprises, spécialistes en montage et financement des projets, spécialistes en droit du numérique et de la propriété intellectuelle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!