POLITIQUESOCIETE

Décentralisation: Le MINJEC envisage la mise sur pied de Conseils municipaux Jeunes

Cette décision du Ministre en charge de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou vient dans un contexte d’accélération de la décentralisation à travers la mise sur pied des régions.

 

La mise en place des Conseils Municipaux Jeunes (CMJ) s’inscrit en droite ligne des initiatives gouvernementales destinées à soutenir, à densifier et à capitaliser la participation citoyenne des jeunes aux affaires publiques, gage de dialogue intergénérationnel, de paix sociale et de formation de la future génération des leaders de notre pays.

Le contexte actuel marqué par l’accélération de la décentralisation sous la Très Haute Impulsion de S.E.M. Paul BIYA, Chef de l’Etat, offre une fenêtre d’opportunités supplémentaires pour une implication des jeunes à l’action publique locale.

Dans ce contexte, la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes (CMJ), qui sera suivi de celle des Conseils Régionaux Jeunes (CRJ), s’inscrit dans la logique permanente de renforcement des capacités et de la maturité de nos jeunes concitoyens, face aux défis multiples et pressants qui nous interpellent au niveau local.

Le terrain local, à savoir celui des communes, mais aussi celui des régions, constitue, du point de vue du MINJEC, une formidable opportunité de dynamisation de notre jeunesse par le biais du volontariat, de la participation citoyenne, de la contribution par divers projets aux plans de développement communaux. Il est également un champ d’expérimentation et de renforcement de l’observation structurée des jeunes sur la complexité de la responsabilité publique locale.

Au cours de la présente séance, le projet de mise en place des CMJ vous sera présenté.
J’attends de vous des contributions utiles afin d’arrêter une feuille de route opportune au regard des contraintes de calendrier.

En effet, et vous êtes sans l’ignorer, la future Fête de la Jeunesse sera organisée dans un contexte de prudence sanitaire extrême qui impose des mesures préventives et pourraient limiter les rassemblements habituels.
Mais en même temps, la Fête de la Jeunesse considérée comme un ciment de l’Unité Nationale, de la Construction de la Nation, doit aussi être une opportunité de réflexion et de structuration de notre jeunesse pour lui permettre de mieux s’impliquer aux défis de l’heure. C’est dans ce sens que le MINJEC se propose de faire coïncider la mise en place des CMJ avec la période de la Fête et plus précisément la « Onzaine de la Jeunesse » qui va du 1er au 11 février 2021.

Sujet d’actualité, sujet d’intérêt national, opportunité de renforcement de la mobilisation et de l’encadrement de la jeunesse, les CMJ qui, au plan opérationnel, connaitront un encadrement de proximité des autorités administratives, municipales, et du CNJC, pourraient, si leur implémentation est bien conduite, faire émerger à terme, une nouvelle génération de citoyennes et citoyens bien informés, bien imprégnés à l’action publique locale, capables de donner volontairement de leur temps, de leur énergie et de leur compétence et ouverts aux nombreuses opportunités qu’offrent la décentralisation.

Lire aussi: Opérations Vacances citoyennes sans Covid19: Le Ministre Mounouna Foutsou donne le coup d’envoi

YOUTH CONNEKT CAMEROUN: LA JEUNESSE APPELÉE à PLUS D’INITIATIVES PRODUCTIVES

#COVID19: le port du masque reste obligatoire

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!