CULTURESOCIETE

Protection sociale et Statut de l’Artiste: Le SYNAMURCA à l’ère de la digitalisation

Le Syndicat national des Musiques Urbaines du Cameroun s’est réuni le 9 décembre 2020 au Djeuga Palace Yaoundé, à l’effet de poser les équations relatives à la structuration et au développement de l’art musical. L’un des défis auquel le monde musical souhaite embrasser est la numérisation des données pour un mieux-être.

Depuis la fin de la SOCINADRA au Cameroun, l’art musical et ses droits sont malades. C’est dans cette optique que le Syndicat national des musiques urbaines a vu le jour, au regard des performeurs et performances nées d’un courant contemporain depuis 2010. Afin de passer de la parole aux actes, le SYNAMURCA qui s’est constitué en corporation syndicale pour défendre les intérêts des artistes, pose un certain nombre d’actions louables. Parmi lesquelles, la mise en place de cartes d’assurances avec l’un de ses partenaires Les Mutuelles Réunies(LMR) dont le siège est à Yaoundé. LMR est par ailleurs présent dans 9 régions du Cameroun sauf le Nord-Ouest ou sévit actuellement la crise transformée en armada depuis 2017.

Ces cartes, telles que mentionnées par ETOUNDI ONAMBELE Paul Edouard (Krotal) permettront aux artistes musiciens de se soigner dans des centres agrées, et vont jusqu’à couvrir les frais d’obsèques ou funéraires. Pour une carte de 30.000 FCFA souscription/l’an par exemple, le bénéficiaire aura droit à une prise en charge sanitaire de 350.000 FCFA ; Pour une carte souscription à 50.000 FCFA, des frais funéraires remis à la famille d’une somme de 500.000 FCFA entre autres. Une aubaine pour les professionnels de la musique, et au regard de la situation dégradante dans laquelle la plupart sont noyées depuis des années. En marge le producteur camerounais a émis un plaidoyer envers les médias pour plus de sensibilisation. Le code ISSRD du Cameroun inexistant a-t-il condamné, ne permet pas en effet aux artistes d’avoir un droit de regard en temps réel, au sujet de la diffusion et de l’exploitation de leurs œuvres musicales dans le monde. Il a émis un plaidoyer afin que la donne puisse changer.

Sam Mbende, le Consultant et ancien président de la Cameroon Music Corporation (CMC) pendant 2 ans est revenu sur les enjeux des droits d’auteurs et droits voisins au Cameroun. Entre les couloirs du management, et l’acquisition d’un nouveau logiciel ou application de répartition des droits, les points sont nombreux. D’ailleurs, la dernière répartition de 154 millions aux artistes qui ont reçu chacun la modique somme de 25000 avait été à l’origine de la grogne qui a risqué d’emporter Sam Fan Thomas et le contraindre à la fuite comme Odile Ngaska avant lui, c’est dire que la tutelle du ministère de la culture a été menacée en janvier 2020 par un sit-in en règle assorti de pancartes révélatrices du mal-être des artistes musiciens qui entendent par ailleurs y camper un bon moment.

Le mouvement avait été initié par les têtes couronnées de la musique camerounaise au rang desquelles Ben Decca et bien d’autres qui ont assimilé lesdits droits à de la moquerie à leur endroit, surtout venant d’un artiste musicien en qui ils avaient placé de réels espoirs de redressement de la gestion du droit d’auteur au Cameroun après les atermoiements de ceux qui l’ont précédé dans la gestion collective de leur société civile. Aussi peut-on comprendre que ses pairs ne lui accordent aucun sursis et encore moins de bénéfice du doute tant ce dernier était au fait de leurs attentes et aspirations au moment de prendre les rênes de leur société civile alors élaguée de plausibles goulots d’étranglement.

Tonye Paul Marcel dit Tony Nobody, s’est voulu pragmatique dans cette dénonciation des derniers textes en date du MINAC notamment sur les associations culturelles et artistiques dont les actions sont amoindries désormais. Mbouma Vincent de Paul, Coordonateur des Musiques Gospel au Cameroun tout comme NDIAG Paulin Hervé ont tenu à réitéré leurs engagements en faveur d’un mieux-être des artistes musiciens au Cameroun.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!