SOCIETETECHNOLOGIES

Messageries postales: Le Minpostel remet des licences à quatorze opérateurs privés

Madame Minette Libom Likeng, ministre des Postes et Télécommunications, a officiellement octroyé des licences aux opérateurs privés de messageries postales ce lundi 28 Décembre 2020.

Par Ulrich Mmala

Trésor Voyages, Princesse Voyages, solex Sarl, Général Express Voyages, Finex cam, Noblesse Voyages, Overline transport, Buca Voyages, Garanti Express, Prestataire de service express, Binam s.a, Globex Cameroun sarl, Avenir Voyages, et Flexi Logistique.

Ces entreprises privés de messagerie, chargées de l’envoie, du transport, et de la distribution des lettres et colis, les entreprises de transfert d’argent, sont désormais dotées d’une licence leur permettant de Fonctionnee formellement.

<< Chers opérateurs, les licences que vous recevez, feront de vous à coup sûr des interlocuteurs valables de l’Etat du Cameroun en matière postale. Il est tout de même important de vous rappeler qu’à ces titres, sont annexées des cahiers des charges qui constituent un ensemble d’obligations auxquelles vous êtes astreints. Je vous exhorte par conséquent à respecter ces dispositions, non seulement pour éviter les sanctions prévues par les textes en vigueur mais aussi et surtout pour un développement harmonieux de vos activités contenues dans la loi postale susmentionnée.>> déclare Madame le ministre Minette Libom

Pour une appropriation par tous les opérateurs des dispositions réglementaires et un strict respect de la légalité, le Minpostel a engagé depuis 2019, un programme d’assainissement de ce marché.

Un programme qui s’effectue dans une double articulation. Aucours de la première phase déjà achevée, des opérations de sensibilisations et séminaires d’imprégnation ont été menées sur l’ensemble du territoire national, avec des missions de constations d’infractions et de mises en demeure.

La deuxième phase a été consacrée au recouvrement des droits dus par les opérateurs privés à l’Etat, au titre de l’exercice de l’activité postale, en application des dispositions réglementaires.

Cette stratégie impulsée par le président Paul Biya via le Minpostel intervient dans un contexte où la plupart des activités privées postales s’exerçaient au Cameroun dans l’informel, sans aucun respect des lois et règlements de la République.

Cette situation avait donc installé une quasi anarchie dans le marché postal, caractérisée par le règne de la concurrence déloyale, une tarification non maitrisée, des services offerts à la clientèle avec des coûts prohibitifs, ainsi qu’une qualité approximative de ces services.

Alors, l’Etat qui assure en même temps la régulation de ce secteur, et ne maitrisant pas l’environnement postal, éprouvait des difficultés dans
l’élaboration et la mise en œuvre d’une véritable politique propice au développement du secteur. Ce, en dépit d’un cadre règlementaire définissant le cadre et les conditions d’exercice des activités postales par le secteur privé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!