CULTURELIFE STYLE

L’artiste TAYC: « Non! Je ne suis pas homosexuel! »

Le chanteur français d’origine camerounaise s’est ainsi exprimé lors d’une conférence de presse organisée à Yaoundé le 23 Décembre 2020, en prélude à son concert qui aura lieu au Musée National le 26 de ce mois. Conférence de Presse retransmise en Direct sur notre page Facebook Officielle.

En réitérant sa satisfaction d’être présent au Cameroun pour la première fois, et ce pour son concert évènement, TAYC a parfois manqué de mots, pour cause d’émotions, mais n’a pas laissé sa bonne humeur et son humilité le quitter. « Pourquoi êtes vous si tristes » lance t-il à la foule, qui va esquisser des sourires. Le chanteur a voulu d’une conférence détendue. En présence de Patou Ebongue et Amos son manager, Universal dévoilera les artistes qui feront la première partie: Ce sera Lydol La Slameuse et Cysoul. Deux anciens finalistes du Prix Découvertes RFI 2020.

TAYC n’a pas manqué de dire qu’il réserve des surprises à son public car pour lui jouer devant près de 6000 personnes est un honneur. Le Trianon en France, sa première scène était à 1500. Il se sent bien à quelques jours de son concert et espère donner à ses fans un spectacle à la hauteur de ses attentes. Concernant les rythmiques choisies et tendances, le chanteur a précisé que l’on retrouvera toujours ses influences dans ses pprojets musicaux. Le titre « J’ai mal » issu de son nouvel album « Fleur Froide » qui évoque la question de l’homosexualité, a été mis sur la table, et il a tenu à le dire: « Non, je ne suis pas homosexuel ». Une affirmation qui rame à contre courant d’un de ses posts faits sur Twitter sur la question. Pour Manu Dibango, il a dit à la presse locale, avoir été touché profondément par son décès et qu’il ne s’imaginait pas un instant de sa disparition.

Lire aussi: [CONCERT] L’exceptionnelle transformation de Dena Mwana en « étoile de la Nuit »!

[CONCERT] Bibiane Sadey toute en grâce reprend un classique du virtuose Eboa Lotin!

Tayc, la Révélation du RnB français!

[CHRONIQUE]: Accueil en demi-teinte du nouveau titre de Stanley Enow « Tu vas lire l’heure »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!