ECONOMIE

Entrepreneuriat jeune: Kamcure Dent, l’Exemple

C’est une société camerounaise qui s’investit dans la production locale des cures dents. La seule du genre au Cameroun, elle vient se positionner dans un marché africain caractérisé par une concurrence impétueuse.

Par Ulrich Mmala

Celà ne suscite pas de crainte chez le jeune promoteur Roger Brice Kamsu, Président Directeur Général de l’unique société de fabrication de cures dents 100% camerounais.

Rarement absent sur nos tables à dîner, cet objet est fabriqué à partir de deux ressources il s’agit de: Les déchets de bois et le bambou dit de chine. Ces materiaux sont fréquemment rencontrés dans les forêts tropicales du bassin du Congo et dont le Cameroun en fait partie.

La société Kamcure Dent naît donc dans un contexte où le Cameroun importe des tonnes de cures dents de la Chine à des dizaines de milliards de FCFA, et très souvent de mauvaise qualité.
<< vous allez vous rendre compte qu’il y a des cures dents qui s’effritent rapidement. A peine vous les mettez dans la bouche, ils s’effilochent. Ce sont des cures dents faits à base des déchets de bois et c’est ce modèle que la Chine propose le plus à l’Afrique. Contrairement à ce qu’elle exporte en Europe ou Etats-Unis d’Amérique, qui sont faits à base des bambous >> explique Roger Brice Kamsu.

Cette politique commerciale excite davantage le jeune promoteur qui voit une opportunité de renflouer une grande part des consommateurs sur le marché camerounais et africain. << les chinois nous vendent beaucoup plus de la mauvaise qualité pourtant le Cameroun regorge de la matière première pour pouvoir développer un si grand business >> renchérit-il.

Une entreprise écologique

Soucieuse de la preservation et la protection de l’environnement, la société camerounaise Kamcure Dent, lutte contre la pollution en recyclant les déchets de bois en charbon écologique, et procédé également par reboisement.

La société affirme avoir acquis 12hectares de terrain dans la région du Littoral où seront implantées dans les prochains mois, une plantation de bambous de chine et l’usine constituée de 11 machines de fabrication des cures dents. << la pépinière de bambous sera mise en place pour produit constamment et sans épuiser les ressources. Nous ne voulons pas faire face à une carence et même temps nous ne voulons pas contribuer à la disparition de ce produit forestier non ligneux >> confie le PDG.

Avec un capitale de 350 millions en cours d’acquisition auprès des investisseurs africains notamment les togolais, ivoiriens, et même la diaspora camerounaise, la société Kamcure Dent ambitionne fabriquer près de 3 millions de batons de cures dents par jour, pour environ 28 mille boîtes. Des produits qui seront contenus dans des emballages biodégradables.

Cet investissement initié par l’ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Maroua, permettra de non seulement de créer des emplois descends mais également réduire les importations du cures dents au Cameroun et pourquoi pas, en Afrique.

Trois employés de Kamcure Dent
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!