SPORT

CAN Total 2023 : la Côte d’Ivoire sera t-elle au rendez-vous?

Anthony Baffoe : « Nous sommes contents de ce que nous avons vu »

 

C’est le Secrétaire Général Adjoint (SGA) en charge du Football et du Developpement Anthony Baffoe, qui a conduit l’équipe d’inspection de la CAF. Plusieurs experts l’assistaient : le Directeur des Compétitions Samson Adamu, le Manager des Compétitions des équipes nationales Ismaël Wally et de la responsable des Services et Voyages Randa Metwally. L’équipe a sillonné le pays des Eléphants en début décembre 2020, pour évaluer les travaux engagés par le pays hôte de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2023. Choses vues avec Anthony Baffoe.

Racontez-nous les axes de cette visite.

La Côte d’Ivoire est un pays que je connais très bien. L’accueil a bien été orchestré. Nous sommes très satisfaits de la manière dont s’est déroulée la visite d’inspection ainsi que du travail accompli avec le Comité local d’organisation.

Pour nous, les infrastructures et les voies d’accès sont très importantes et c’est ce qui nous a intéressé dans chaque ville. Nous avons d’abord atterri à Abidjan et lendemain, tôt le matin, nous sommes allés à Korhogo. On a fait la route de Korhogo à Bouaké, trois heures environ, sans rencontrer le moindre problème. De Bouaké, nous avons continué à Yamoussoukro. Après Yamoussoukro, nous sommes revenus à Abidjan où nous avons passé deux jours.

La CAF en visite en CIV 9

Dans la capitale nous avons visité tous les stades, tous les hôtels et on a tenu aussi une réunion avec le comité d’organisation ; une réunion de restitution. Ensuite, nous sommes allés rencontrer le ministre des Sports qui nous avait invités pour une réunion. Nous avons également rendu visite à la famille de Sidy Diallo (le président de la fédération ivoirienne décédé le 21 novembre dernier). Une manière pour nous de témoigner notre respect à l’illustre disparu. C’est ainsi que s’est déroulée la visite d’inspection, il y a des détails à parfaire dans les différents stades, la signalétique, le secteur. Mais mon langage est clair : Nous sommes contents de ce que l’on a vu. Le respect des délais sera également important.

La CAF en visite en CIV 4

Justement, qu’en est-il des délais ?

On a modifié le cahier des charges. Avant, la livraison des infrastructures s’effectuait 6 mois avant la compétition. Mais c’est désormais 12 mois. Et pour le cas de la Côte d’Ivoire, la plupart des livraisons de stade sont prévues à la mi-2021. Ce qui veut dire qu’ils ont encore le temps, mais ça va leur permettre d’organiser des matches tests. Je leur ai recommandé de mettre en place un organigramme et de nommer un directeur de tournoi, un chef de sécurité et toutes les personnes opérationnelles importantes. Ma phrase restera toujours la même. Mettez les bonnes personnes à la bonne place.

« Chaque pays doit avoir un stade modèle. »

J’ai aussi encouragé comme je l’ai suggérée au Cameroun, la création d’un musée du sport qui aurait des légendes, pas seulement du football. Il faut raconter l’histoire aux jeunes, documenter l’histoire du sport, notamment du football, qui a un très grand impact dans les différents pays.

La CAF en visite en CIV

Au vu des infrastructures qui sont en construction actuellement en Afrique, peut-on dire que l’Afrique a franchi un cap dans le développement de son football ?

Oui, l’Afrique est en train de franchir un cap. Mais ce qui est important, une fois qu’on construit les stades, c’est d’avoir de bonnes personnes pour les gérer. Le stade est là pour les événements et pas seulement le football. Quand on y organise des activités politiques, ce n’est pas un problème. Il faut juste recouvrir la pelouse. Vous savez, un bon responsable évènementiel doit savoir comment utiliser les stades.

Je peux organiser un match de boxe dans un stade, sur la pelouse, en la recouvrant. Comment je vais désormais marquer le secteur nord, le secteur sud, etc. Comment je vais décorer le stade ? Comment je vais appeler les entrées du stade Lions 90 entrée, par exemple. L’entrée Roger Milla, l’entrée Laurent Pokou. Vous voyez, le stade est là aussi pour ramener des revenus. Quand on a un stade comme Ebimpe ou Japoma, on peut y disputer des rencontres internationales, au lieu d’aller toujours jouer en France ou en Italie. Maintenant, ils peuvent aussi venir jouer chez nous. Chaque pays doit avoir un stade modèle, c’est-à-dire une belle architecture, une bonne pelouse et de bons terrains d’entraînement.

Stade Felix Houphouët-Boigny
Capacité : 33 000 places Etat : à rénover
Le Stade Felix Houphouët-Boigny construit vers 1952 sera complètement réhabilité pour la CAN. Les travaux de rénovation démarreront en janvier 2021, avec la mise en place notamment d’une couverture complète en métal.
Stade Olympique d’Ebimpé
Capacité : 60 000 places Etat : prêt
Inauguré le 3 octobre 2020, le Stade Olympique d’Ebimpé de 60 012 places sera l’une des grandes attractions de la CAN 2023. En effet, le joyau architectural construit entre 2016 et 2020 a abrité en novembre dernier le match des éliminatoires de la CAN Total 2021 entre la Côte d’Ivoire et le Madagascar.
Stade San Pedro
Capacité : 20 000 places Etat : en construction
Le stade est situé à 2,5 km du centre-ville. Le taux d’avancement des travaux est estimé à plus de 50%, avec une date de livraison prévue pour fin septembre 2021.
Stade Yamoussoukro
Capacité : 20 000 places Etat : en construction
Les travaux de construction ont débuté en Août 2019. En décembre 2020, le taux d’avancement des travaux est estimé à 70%. Ce sont 700 ouvriers sur place qui se meuvent au quotidien afin de livrer le stade fin avril 2021.
Stade de la Paix
Capacité : 40 000 places Etat : à rénover
La capacité du Stade passera de 25 000 à 40 000 places. Les travaux ont débuté en juin 2019. La date de livraison initiale était prévue pour mai 2021. Mais en raison de la pandémie de COVID-19, elle a été repoussée à fin août 2021. Le taux d’avancement des travaux est estimé à 65% en décembre 2020.
Stade du Poro
Capacité : 20 000 places Etat : en construction
L’espace dédié à l’infrastructure s’étend sur une superficie de 50 hectares, et le stade sera construit sur 20 hectares. Le taux d’avancement des travaux est estimé à 40 % pour une livraison prévue fin octobre 2021.

CAF

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!