INTERNATIONAL

Ouganda: à deux mois de la présidentielle, l’inquiétante mobilisation d’hommes armés en civil

À deux mois de l’élection présidentielle, l’inquiétude grandit en Ouganda face à l’usage disproportionné de la force et le recours à des hommes armés en civil par le gouvernement. L’avocat spécialiste des droits de l’Homme, Nicholas Opiyo, a décrypté pour France 24 ce regain de tension dans le pays.

La vidéo, filmée depuis une voiture dont on entend les passagers terrifiés, montre 45 secondes de terreur. La scène se passe dans un quartier en périphérie de Kampala, la capitale ougandaise.

« Ils sont en train de tirer », dit une voix de femme à l’intérieur de la voiture. À travers le pare-brise, on voit des hommes en jean et t-shirts, fusils automatiques à la main, brandissant leurs armes en pleine rue.

La panique augmente quand ces hommes armés se mettent à tirer en l’air sans raison, dans une atmosphère opacifiée par la fumée de gaz lacrymogènes. « Quoi ? Jésus ! », crie la femme dans la vidéo. « Maman, Maman, j’ai très peur », gémit-elle alors qu’un homme en t-shirt rayé se met soudain à tirer à hauteur d’homme.

La vidéo, publiée sur Twitter par l’avocat spécialiste des droits humains Nicholas Opiyo, n’est que l’une des nombreuses images de violences qui circulaient sur les réseaux sociaux jeudi 19 novembre. Ce jour-là, des policiers en uniforme et en civil ont tiré sur des manifestants qui protestaient contre l’arrestation de Bobi Wine, le chef de l’opposition ougandaise, faisant au moins 37 morts.

Source: France 24

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!