CULTURE

Musique : le Cameroun se dote d’un conservatoire

Le concert d’opéra tenu le 29 octobre à l’esplanade du restaurant Vita Lounge de Yaoundé, a été l’occasion de la présentation du projet du premier conservatoire de musique de l’Afrique centrale.

La localité de Mvolyé à Yaoundé aura le privilège d’accueillir le tout premier conservatoire de musique de l’Afrique centrale. L’annonce a été faite le 29 octobre, pendant l’ouverture de la saison des concerts de l’académie Sainte Cécile. L’abbé Vladimir Bidzanga, promoteur de cet institut et porteur du projet novateur de création d’un conservatoire, a profité de cette occasion pour présenter aux invités les retombés de cette initiative.

«C’est une opportunité exceptionnelle pour notre pays, mais surtout pour la sous-région. En général tout pays devrait avoir un conservatoire. Car c’est un lieu de conservation du patrimoine musical. Il faut donc former les jeunes talents en vue de leur admission dqns cet institut d’excellence. Voilà pourquoi nous avons créé l’académie Sainte Cécile, qui est le moule de ces prodiges qui ont presté ce soir. Je précise que le conservatoire est également un musée, dans lequel on valorise les cultures locales. Voilà pourquoi à travers ce projet, nous pourront écrire des opéras en nos langues et en faire des classiques. Cela va également générer des fonds, car il y aura des hôtels et de nombreux concerts, qui vont réunir des artistes de renom» ; précise-t-il. Ces explications étaient accompagnées de la présentation de la maquette de cette imposante architecture aux allures d’un baffle.

Les amoureux de la musique classique venus honorés de leur présence à ce concert d’opéra, ont trouvé cette initiative salutaire. Salah Khaled, représentant de l’Unesco auprès du Cameroun et bien d’autres pays, a salué le projet et a assuré à L’abbé Vladimir Bidzanga, que l’institution qu’il représente se fera un devoir de soutenir le projet. La prestation des jeunes formés à l’académie, a également séduit les invités qui ont félicité l’académie.

Une dizaine de jeunes à la parfaite maitrise des classiques d’opéra, entre vocalise, maitrise des timbres et posture professionnelle sur la scène, ont offert un spectacle digne d’une soirée d’anthologie. La cadette à peine 16 ans, a servi à l’assistance une réplique presque parfaite de la Flute enchantée du célèbre Mozart.

Pour rappel, l’académie Sainte Cécile qui porte la signature de l’Abbé Vladimir Bidzanga, prépare des jeunes talents aux concours d’entrée dans des conservatoires partenaires, afin d’en faire des professionnels accomplis de la musique. Cet institut s’atèle à matérialiser l’ambition de Don Vladimir : «.Cameroon culture, art and music tour».

 

Source : L’Anecdote n°1138

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance