SPORT

Grand Prix Chantal Biya 2020 : Moïse Mugisha arrache le premier maillot jaune

L’équipe du Rwanda vient d’annoncer les couleurs à l’issue de la première étape de la petite boucle courue sur 91 km ce mercredi, 18 novembre 2020 à Douala.

 

La Fédération camerounaise de cyclisme a choisi de commencer cette 20ème édition du Grand Prix Chantal Biya (GPCB 2020), par un critérium dans la ville de Douala. Une des raisons annoncées, c’est que Douala offre des conditions plus rapides aux équipes à la sortie de l’aéroport à leurs arrivées. Le trajet pour relier l’intérieur de la ville est moins long que celui que nous impose l’aéroport de Nsimalen. Mais, une raison que les techniciens camerounais n’annoncent pas, c’est celle que les équipes camerounaises étaient sensées mieux connaitre le parcours, car celui-ci leur avait été proposé pour le championnat du Cameroun 2020, il y a quelques jours. Les supporters de nos deux équipes attendaient alors que Clovis Kamzong Abossolo réédite l’exploit individuel d’il y a quelques semaines. C’était sans compter avec la grosse adversité proposée par l’équipe du Rwanda et son armada de coureurs aux titres.

Areruya Joseph, déjà vainqueur de la Tropicale Amissa Bongo, Didier Munyaneza, dernier vainqueur du tour du Sénégal 2019, Samuel Mugisha qui était un des rares cyclistes africains à avoir participé aux Championnats du monde cette année en Italie, et Moïse Mugisha qui avait déjà remporté une étape du tour de l’espoir couru au Cameroun en 2018. Deux autres jeunes lieutenants complètent l’équipe de Félix Sempona, le directeur sportif de l’équipe au drapeau arc-en-ciel. En termes de palmarès sur les papiers, cette composition a les moyens de lutter dans ce peloton de 60 coureurs. Même si on peut espérer un sursaut d’orgueil des deux équipes du Cameroun, et quelques surprises pouvant arriver de Cissé Issiaka de Côte d’Ivoire ou de Nikiema Abdoul Aziz des étalons du Burkina, il faudra aller chercher les Rwandais revanchards. « Nous avons déjà gagné le tour du Cameroun depuis que nous arrivons ici, mais le GPCB ne fait pas encore partie de nos trophées », nous a lancé le directeur sportif.

La course en elle-même

Très tôt après le coup d’envoi donné par le Ministre des Sports et de l’Education Physique Narcisse Mouelle Kombi à 10 hrures sur l’esplanade de l’Université du Golfe de Guinée dans le 3ème arrondissement de la capitale économique, les cyclistes Camerounais se sont lancés dans un travail technique fou, pour avoir une idée de la forme des concurrents. Robert Fozing Dassie, a pris la tête pour le premier tour, avant de passer le relais à Hervé Raoul Mba qui a entrainé avec lui un Burkinabé. Les deux cyclistes feront la course en tête pendant quatre tours, au bout desquels ils ont pris une avance de deux minutes et 48 secondes sur le peloton. Une avance qui va fondre comme du beurre au soleil pour l’avant-dernier tour, grâce au train mené par les slovaques. Tel un bolide, Moïse Mugisha est sorti du peloton avec dans sa roue, Michel Boris Tientcheu de SNH vélo club. Le grimpeur Rwandais va se jouer du rouleur Camerounais pour traverser le premier la ligne d’arrivée après 2h15’41’’ (Deux heures, quinze minutes et quarante-une secondes). Ce sera le même temps retenu pour Michel Boris Tientcheu de SNH, et l’autre Camerounais Kuere Nounawe Rodrique de l’équipe nationale du Cameroun est venu compléter le podium de cette première étape avec 44 secondes de retard. La deuxième étape sera longue de 156 km, entre Yaoundé et Ebolowa. La caravane va subir un transbordement de Douala pour la capitale Yaoundé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance