SOCIETE

Sécurité Alimentaire en Afrique : Qu Dongyu, appelle à la solidarité du continent

Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), organise une conférence régionale biennale du 26 au 28 octobre 2020.

Par Ulrich Mmala

C’est le Zimbabwe qui accueillera et présidera La 31e session de la Conférence régionale pour l’Afrique basée sur le thème : « Faim zéro ». Pendant trois jours, les pays africains membres de la FAO se joindront aux pays observateurs, aux partenaires du développement, pour définir la voie à suivre pour sortir le continent de la dégradation actuelle de la sécurité alimentaire.la sécurité alimentaire.

Elle débutera par une réunion d’une journée des hauts fonctionnaires le lundi 26 octobre. Le lendemain, la réunion ministérielle de deux jours commencera avec les remarques d’ouverture du Directeur général de la FAO, QU Dongyu, et d’autres invités importants, à partir de 9h GMT.

Ladite conférence se tiendra dans un contexte où la pandémie du coronavirus exerce une pression sans précédent sur la sécurité alimentaire du continent africain. Une situation qui perdure malgré la lutte menée par les agriculteurs pour continuer à produire et à fournir de la nourriture pour tous. « Avant même que la pandémie ne frappe, la faim était déjà en augmentation dans la région. En cette période d’incertitude, il faut que nous promouvions l’innovation, la solidarité, la cohérence et un partenariat solide entre et dans les pays africains. » déclare Qu Dongyu, DG du FAO.

Pour cela, le FAO entend, au terme de cette conférence, adopter des approches de travail novatrices notamment la science et la technologie moderne en y associant la jeunesse. Des innovations qui changeront les mentalités, les modèles d’activité et de coopération. Le dessein étant de lutter efficacement contre la faim en Afrique et dans le monde. « Il faut que les jeunes, dont le nombre soit en pleine expansion, envisagent l’agriculture comme un choix commercial intéressant. Avec la technologie, le développement de l’utilisation des téléphones portables et les innovations numériques, nous voulons inciter les jeunes africains à s’impliquer tout au long de la chaîne de valeur alimentaire, de la production et de l’agrégation à la transformation et à la commercialisation. » renchérie-il.

26 September 2020, Lira, Uganda – A vendor in Lira market poses with a mask in order to prevent the spread of COVID-19. While the country has eased on lockdown restrictions, people are still being cautious.

Deuxième continent le sous alimenté

Selon l’édition 2020 de l’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, l’Afrique a la plus forte prévalence de sous-alimentation (19,1 pour cent). Plus du double de la moyenne mondiale soit environ 8,9 pour cent. En raison du COVID-19, le nombre de personnes sous-alimentées en Afrique pourrait augmenter de 40 millions en 2020.

L’Afrique est donc très en retard dans les méthodes de lutte contre la faim. L’un des Objectifs de Développement Durable que le FAO vise à l’horizon 2030. Et si les tendances continuent, ce continent dépassera l’Asie, pour devenir la région ayant le plus grand nombre de personnes sous-alimentées d’ici 10 ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance