CORONAVIRUS
A la Une

Le point sur le coronavirus dans le monde : New York ferme les commerces non-essentiels des quartiers les plus touchés

Après avoir été durement frappée au printemps, la ville a réussi pendant des semaines à maintenir la propagation du virus au plus bas. Mais depuis septembre, le taux de positivité a commencé à remonter.

La pandémie due au nouveau coronavirus a fait plus d’un million de morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie, à la fin de décembre, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles mardi 6 octobre. Plus de 35,5 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les Etats-Unis restent le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec plus de 210 000 décès. Suivent le Brésil avec près de 150 000 morts, l’Inde plus de 100 000 morts, le Mexique plus de 80 000 morts), et le Royaume-Uni plus de 40 000 morts.

  • Nouvelles restrictions en Europe

La Belgique a annoncé mercredi la fermeture des bars et restaurants sur tout le territoire de la région de Bruxelles, pour endiguer la propagation du coronavirus, qui s’accélère dans la capitale belge. Cette mesure sera effective dès jeudi, pour un mois, jusqu’au 8 novembre. La consommation d’alcool dans l’espace public est par ailleurs interdite dans les 19 communes de la région, a précisé une porte-parole de l’exécutif régional. Les restaurants peuvent rester ouverts. La Belgique avait déjà affirmé son intention d’adopter dans tout le pays la fermeture des bars et cafés à 23 heures, jusqu’ici limitée à Bruxelles.

Les villes allemandes de Berlin et Francfort ont annoncé mardi la mise en place d’un couvre-feu de 23 heures à 6 heures du matin et une restriction des contacts sociaux.

En Roumanie, des policiers en civil vont patrouiller pour faire respecter le port obligatoire du masque dans certains espaces publics.

  • Restrictions dans plusieurs quartiers de New York

Un juif hassidique avec un masque marche dans le quartier de Brooklyn à Borough Park, le 6 octobre 2020, à New York.

Les commerces non essentiels devront fermer et les synagogues et autres lieux de culte drastiquement réduire leur nombre de fidèles pour au moins deux semaines dans les quartiers new-yorkais où la propagation du coronavirus a repris, a fait savoir mardi le gouverneur de l’Etat de New York.

Ces restrictions, qui s’ajoutent à la fermeture des écoles, s’appliqueront d’ici à vendredi au plus tard dans plusieurs zones de Brooklyn et du Queens, a précisé le gouverneur, Andrew Cuomo. C’est dans ces quartiers, dont plusieurs comptent une forte population juive orthodoxe, que le taux de positivité au Covid-19 a fortement augmenté ces dernières semaines, souvent à la faveur des fêtes juives de Roch Hachana, et Yom Kippour.

Le gouverneur a décidé d’imposer une limite de dix personnes aux lieux de culte situés en zone « rouge », au cœur de ces quartiers qui comptent de nombreuses synagogues accueillant parfois des centaines de personnes chaque jour. Et une limite de 25 personnes pour les quartiers moins fortement touchés, dans des zones dites « orange » à la périphérie des zones rouges.

Après avoir été durement frappée par le virus au printemps et déploré près de 24 000 morts, la ville de New York a réussi pendant des semaines à maintenir la propagation du virus au plus bas. Mais depuis septembre, le taux de positivité a commencé à remonter, pour frôler 9 % dans certains quartiers.

  • Trump sans symptôme, critiqué par les réseaux sociaux

Le 5 octobre 2020, le président des Etats-Unis, Donald Trump, monte à bord du Marine One au Walter Reed National Military Medical Center après avoir reçu un traitement contre le coronavirus à Bethesda.

Donald Trump ne présente plus de symptôme du Covid-19 au lendemain de son retour à la Maison Blanche, après trois jours d’hospitalisation, a annoncé mardi son médecin. Le président des Etats-Unis a minimisé la menace du coronavirus, tentant, face à des sondages alarmants, d’accréditer l’idée qu’il serait immunisé contre le virus, mais aussi contre la défaite, et se disant impatient de débattre une nouvelle fois, le 15 octobre, avec son adversaire démocrate Joe Biden.

Facebook et Twitter ont par ailleurs pris des mesures punitives mardi contre des propos du président assurant que la grippe saisonnière tuait plus de personnes que le Covid-19 dans certains cas.

  • L’armée américaine affectée par le Covid

Le commandant en chef malade du Covid-19, les principaux chefs militaires du pays en quarantaine : l’appareil de sécurité nationale des Etats-Unis, le plus puissant du monde, est mis sous pression par la pandémie. L’ensemble de l’état-major américain s’est mis en quarantaine mardi après des réunions avec le numéro deux des garde-côtes, qui a été testé positif au nouveau coronavirus. L’amiral Charles Ray avait participé le 27 septembre à une réunion à la Maison Blanche en l’honneur des familles de médaillés américains.

Outre le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, tous les plus hauts gradés américains sont à l’isolement : le numéro deux de l’état-major, les chefs de l’US Navy, l’armée de terre, l’US Air Force, la Space Force, la garde nationale, l’agence de renseignement militaire NSA et celui des Forces spéciales, selon un responsable du Pentagone ayant requis l’anonymat. Le ministre de la défense, Mark Esper, qui effectuait la semaine dernière une tournée au Maghreb, ne s’est pas mis en quarantaine.

  • Hausse inédite de cas quotidiens en Iran

Pour la première fois l’Iran a dénombré plus de 4 000 nouveaux cas de contamination en une journée, au lendemain d’un bilan record de mortalité, selon les chiffres officiels publiés mardi.

« Il est particulièrement important » que l’Iran libère ses détenus politiques au moment où le coronavirus circule dans ses prisons, a jugé l’Organisation des Nations unies (ONU) mardi.

AFP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance